Images : Nées en 1934, ces quintuplés n'ont aucune idée de l'horrible vie qui les attend.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Nées en 1934, ces quintuplés n'ont aucune idée de l'horrible vie qui les attend.

Leur vie a été un véritable enfer...

Publié le par Ayoye dans Images
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Les grossesses multiples sont souvent à risques, et que dire du lot de difficultés rencontrées suite à la naissance ? Les parents en ont plein les bras ! Aujourd’hui les soins médicaux sont plus évolués et permettent un meilleur suivi. Imaginez lorsqu’une telle grossesse survient dans les années 1930, comme le cas des sœurs Dionne.

En 1934, le 28 mai, Yvonne, Annette, Cécile, Émilie et Marie Dionne viennent au monde. Le Docteur Allan Roy Dafoe ainsi que deux sages-femmes les accouchent dans une maison sans eau et sans électricité à Corbeil, en Ontario. C’est la toute première fois qu’une naissance de quintuplés identiques et en santé est répertoriée. Chacune des petites filles pèse moins de 1 000 grammes.

Elizire Legros et Oliva Dionne, leurs parents, étaient fermiers, dans une bonne situation. Or, ils avaient déjà cinq enfants avant que les sœurs ne naissent et afin d’arriver à mieux subvenir à leurs besoins, ils signent un contrat pour exposer les prématurées à l’exposition universelle de Chicago, mais se rétractent au final. Or, le gouvernement de l’Ontario entend parler de cette exploitation d’enfants et les privent de leur garde en 1935.

C’est le docteur Allan Roy Dafoe qui les aura à sa charge, avec trois infirmières, et les étudiera. Ironiquement, le gouvernement et le docteur Dafoe trouveront vite un intérêt monétaire aux jeunes filles, les utilisant pour de la publicité.

De plus, le gouvernement créera un mini parc d’attractions autour d’elles, Quintland où près de 6 000 visiteurs par jour venaient les observer, pendant qu’elles étaient coupées du monde et de leur famille. Elles ont rapporté 51 millions de dollars à l’Ontario au total, si on convertit entre la valeur de l’époque et d’aujourd’hui, c’est une somme de près de 500 millions de dollars ! Plutôt colossal !

De nombreux produits dérivés des quintuplées étaient à la vente pour le grand public, tels que des calendriers et des poupées.

En 1943, à l’aide d’un avocat, leurs parents réussissent à ravoir leur garde. Toutefois, cela ne se passe pas bien et les sœurs révéleront bien plus tard avoir subi de la violence physique et psychologique ainsi que des agressions sexuelles. À l’âge de 19 ans, elles quitteront le foyer et couperont les liens avec leur famille.

Elles souffriront toute leur vie de problèmes personnels et mentaux tels que l’alcoolisme, la bipolarité, l’épilepsie et auront du mal à conserver des relations amoureuses. Le 6 août 1954, Émilie décède à l’âge de 20 ans d’une crise d’épilepsie, s’étouffant à plat ventre dans un coussin. Marie, elle, décède le 27 février 1970, à 35 ans, d’un caillot sanguin s’étant logé au cerveau.

Les sœurs survivantes obtiendront du gouvernement de l’Ontario de Mike Harris en 1998 une compensation financière de 4 millions de dollars, pour toutes les années d’exploitation de Quintland.

Aujourd’hui, seules Annette et Cécile ont survécu. Lorsque l’on pense à ce qu’elles ont traversé et subi, nous ne pouvons que leur souhaiter la tranquillité ! 

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: Wikipedia
Crédit Photo: Courtoisie