Nouvelles : Allergique au froid, cette Canadienne vit un véritable enfer chaque hiver

Allergique au froid, cette Canadienne vit un véritable enfer chaque hiver

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

On connaît tous quelqu'un qui déteste le froid pour mourir, mais en ce qui concerne Emma Brown, elle est tout simplement allergique au froid.

La jeune femme qui est originaire d'Edmonton souffre d'une allergie grave au froid qui la plonge en pleine crise d'urticaire lorsqu'elle est exposée à un stimulus froid.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à CTV News, Emma a raconté: "C'est quelque chose d'aussi simple qu'une brise froide, ou comme de l'eau froide sur la peau, je réagis à cela".

La jeune femme de 18 ans a été officiellement diagnostiquée à l'âge de 16 ans, après avoir passé des années à penser que ses symptômes n'étaient qu'une partie de la vie régulière: "Quand j'étais petite, je sortais pour la récréation et je revenais et je pensais que c'était normal que mes mains me fassent souffrir".

La mère d'Emma, Tina Brown, admet que pendant très longtemps, l'idée que sa fille soit allergique au froid ne lui avait jamais effleuré l'esprit, puisqu'elle n'aurait jamais pensé que cela était possible.

Après avoir vu une histoire sur une autre personne qui vivait avec les mêmes symptômes, Emma a fait quelques recherches.

Ses recherches l'auront menée à découvrir le test du glaçon, où un glaçon est placé sur la peau pendant cinq minutes afin d'observer une réaction.

Emma explique: "La plupart des gens vont simplement devenir rouges, ou être un peu engourdis. Pour moi, tout mon bras a éclaté en cloques. Je suis allé voir mon médecin et je lui en ai parlé et il a fait un peu de recherche et il m'a dit que oui, j'étais allergique au froid".

L'allergie complique considérablement le quotidien d'Emma. À titre d'exemple, quelque chose d'aussi simple que de marcher jusqu'à sa voiture dans les mois d'hiver nécessite beaucoup de couches de vêtements. Si elle ne le fait pas, ses mains réagissent et toute la peau qui a été exposée à la brise froide est envahie par l'urticaire.

Parmi les trucs utilisés par Emma pour calmer son allergie, la jeune femme prend notamment une douche chaude, ou elle utilise une couverture chauffante pour se réchauffer. De plus, elle porte toujours sur elle un EpiPen en cas d'urgence: "Disons que je suis dehors en promenade et que je suis toute seule et que je tombe. Il y a de fortes chances que ma gorge s'enfle et que je puisse arrêter de respirer".

Le Dr Harissios Vliagoftis, professeur de médecine à l'Université de l'Alberta, dit que les gens comme Emma qui sont allergiques au froid devront probablement vivre avec l'allergie pendant toute leur vie, mais la gravité de leurs symptômes pourrait s'améliorer au fil du temps: "Même certaines personnes vont développer des réactions très graves et ils peuvent avoir une anaphylaxie. Certaines personnes réagissent lorsqu'elles mangent des arachides, par exemple, si elles sont allergiques aux arachides. La même chose peut vous arriver si vous êtes allergique au froid".

Le docteur poursuit en parlant d'une approche alternative aux médicaments contre les allergies qui pourrait donner des résultats très intéressants: "Nous ne le faisons pas souvent, mais nous pouvons même désensibiliser les gens au froid. Ainsi, nous pouvons les exposer progressivement à des environnements plus froids, et avec le temps, cela pourrait les rendre plus tolérables à ces environnements".

Enfin, Emma espère qu'en racontant son histoire, elle aidera les gens avec les mêmes symptômes à se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls: "Si je peux réellement aider quelqu'un d'autre à réaliser qu'il n'est pas fou, et c'est une chose réelle, alors ce serait incroyable".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Capture d'écran