Nouvelles : Après avoir frôlée la mort, les docteurs sont perturbés en examinant le corps de cette femme.

Après avoir frôlée la mort, les docteurs sont perturbés en examinant le corps de cette femme.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
90 90 Partages

Les piqûres et les morsures, ce n'est jamais une expérience agréable. En effet, quand on se fait piquer par un insecte, on ne sait jamais comment notre corps va réagir et il y a tellement d'histoires d'horreur à ce sujet que c'est tout à fait normal de s'en inquiéter!

Mais une piqûre ou une morsure d'insecte, ça devient encore plus préoccupant quand on ignore complètement la provenance de celle-ci.

C'est justement ce qui est arrivé à une femme nommée Angela Wright et qui s'est levée un matin avec une sensation de douleur au bras. C'est après qu'elle ait remarqué qu'elle avait des rougeurs sur son torse et ses bras que la femme a décidé d'aller consulter un médecin afin de s'assurer que tout allait bien. Ce dernier l'a examiné, puis comme il n'était pas du tout inquiet pour l'état de santé de Wright, il lui a dit qu'elle pouvait retourner chez elle en toute quiétude.

Or, quelques jours plus tard, Wright se présentait à l'hôpital en toute vitesse, car elle disait souffrir d'hallucinations.

C'est alors que les médecins ont découvert avec horreur que la femme risquait à tout moment de subir une attaque mortelle. En fait, les rougeurs qu'elle avait remarquées sur son corps étaient des morsures d'insectes et celles-ci avaient empoisonné le sang de Wright.

Comme l'a expliqué Wright, celle-ci était tellement affectée par les morsures d'insecte qu'elle n'arrivait même plus à marcher, à avaler ou même à bouger: "Les médecins m'ont dit que des bulles étaient en train de se former dans mes poumons, ce qui aurait pu provoquer chez moi une pneumonie. Ils m'ont aussi dit que si j'avais attendu encore quelques heures de plus avant d'aller à l'hôpital, j'aurais probablement été tuée d'ici le lendemain par une espère de crise d'intoxication."

Maintenant, si vous avez peur des araignées, ne lisez surtout pas la suite de cette histoire.

On vous dit ça, car en réalité, ce n'est pas un insecte en particulier qui a empoisonné Wright, mais bien une cinquantaine d'araignées qui vivaient dans la chambre de la femme. Les "araignées brunes" injectent un venin qui paralyse légèrement, mais comme plusieurs spécimens s'en étaient pris à Wright pendant son sommeil, celle-ci avait donc reçu une dose considérable du fameux venin.

Par la suite, Wright a découvert que l'appartement dans lequel elle vivait était complètement infesté par ces araignées. 

La femme a informé son propriétaire de la situation en l'avertissant qu'elle déménagerait, mais celui-ci a exigé qu'elle paie deux mois de loyer de préavis ainsi qu'un dédommagement d'un peu plus de 2000 dollars.

Voici enfin un reportage en anglais sur cette histoire effrayante:

Partager sur Facebook
90 90 Partages

Source: Newsner · Crédit Photo: Courtoisie