Nouvelles : Arrêter de manger du junk food serait aussi pire qu'arrêter la drogue

Arrêter de manger du junk food serait aussi pire qu'arrêter la drogue

Les symptômes seraient les mêmes.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1 1 Partages

C'est le genre de nouvelle qui nous surprend à moitié tant on peut comprendre le mécanisme psychologique qui se trouve derrière. Des chercheurs ont remarqué qu'arrêter la junk food serait la même chose qu'arrêter la drogue.

C'est la chaîne de télévision  CTV News qui rapporte cette nouvelle qui va en faire sourire plus d'un. Des chercheurs ont remarqué qu'arrêter la junk food serait la même chose qu'arrêter la drogue. On sait ce que vous vous dites: "comparer la drogue et le fast food ça n'a rien à voir, ce sont deux choses très différentes". Oui ce sont deux choses très différentes pourtant des chercheurs ont découvert que lors de la première semaine d'arrêt de fast food ou de la prise de drogue, les symptômes sont les mêmes. 

En effet, CTV News explique que les chercheurs américains de l'Université du Michigan ont étudié le comportement de près de 300 personnes qui consomment beaucoup de fast food (burgers, pizza, frite, etc.) à ceux des personnes qui consomment de la drogue. Les chercheurs ont décidé donc d'observer leur comportement au moment de cette période de sevrage qui signifie donc l'arrêt de ce type de comportement. 

CTV News raconte que les chercheurs se sont surtout intéressés à la première semaine d'arrêt pour voir si il y avait des similitudes dans la réaction par rapport au sevrage. Et la réponse est oui. Les symptômes sont plus ou moins exactement les mêmes: de la tristesse, de la colère, de l'irritabilité, de la fatigue et surtout un état de manque qui est très important. 

En effet, même si ce sont deux choses différentes, il est déjà clair pour beaucoup d'entre nous que plus on mange de fast food plus on veut en manger encore. C'est comme une drogue à laquelle on prend goût: un burger en appelle un autre et ainsi de suite. Une nourriture riche en gras et en sucre crée un état d'addiction puisque ce genre d'alimentation suscite un sentiment de plaisir similaire à celui de la drogue. Il est donc plutôt normal que les symptômes d'arrêt de la junk food soit similaires à ceux de l'arrêt de prise de drogue. Ajouté à cela, le risque de replonger dans ses mauvaises habitudes alimentaires est aussi élevé que celui de retomber dans la consommation de drogues.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Unsplash