Nouvelles : Blocus ferroviaire: «La situation ne fait qu'empirer» dit François Legault

Blocus ferroviaire: «La situation ne fait qu'empirer» dit François Legault

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

François Legault, le premier ministre du Québec, s'est dit insatisfait des actions du premier ministre du Canada Justin Trudeau, face à la crise du blocus ferroviaire qui a des impact sur tout le Canada. 

« Actuellement, la situation ne fait qu'empirer », a déploré François Legault, citant notamment des pertes d'emplois au CN et un manque criant de place au port de Montréal pour la marchandise, dans un point de presse, ce mardi. 

« On est en train de perdre le contrôle, je ne veux pas me retrouver dans une autre crise du propane », a-t-il ajouté. « On ne peut pas prendre en otage l'économie du Québec, de l'Ontario. »

Si François Legault a dit qu'il ne souhaite pas que le gouvernement ait recours à une démonstration de force pour régler le problème, il a martelé qu'il est plus qu'urgent que la situation se règle dans les prochaines heures. 

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'est adressé aux Canadiens dans un discours prononcé à la Chambres des communes, ce mardi. 

« Il faut absolument éviter que les choses s'aggravent », a-t-il déclaré, prônant le dialogue et la patience plutôt que l'usage de la force même s'il « est plus que temps que cette situation se règle », a-t-il convenu. 

Un débat d'urgence doit avoir lieu ce mardi soir. Justin Trudeau a déjà discuté avec les autres chefs de parti à l'exception du chef des Conservateurs Andrew Scheer - qui réclame une action policière contre les communautés autochtones pour sortir le Canada de cette impasse. 

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, avait tenu une réunion d'urgence avec plusieurs ministres, ce lundi, dont le responsable des Services aux Autochtones, Marc Miller; le ministre des Transports, Marc Garneau; le ministre de la Sécurité publique, Bill Blair, et la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, a indiqué Radio-Canada.

Le gouvernement Trudeau traverse une véritable crise alors que plusieurs communautés autochtones ont installé des barrages sur d'importantes voies ferroviaires à travers le pays, forçant un ralentissement voire un arrêt complet de plusieurs trains de marchandise et de passagers à travers le Canada.

Ces actions, qui sont en cours depuis plus de 10 jours maintenant, sont en réaction à un projet de gazoduc qui doit traverser le territoire ancestral des Wet'suwet'en, en Colombie-Britannique. 

Plus de détails à venir.

Source: TVA et Radio-Canada · Crédit Photo: Capture d'écran