Nouvelles : Ce petit Québécois de 2 ans fait jusqu'à 100 crises d'épilepsie par jour.

Ce petit Québécois de 2 ans fait jusqu'à 100 crises d'épilepsie par jour.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
73 73 Partages

Le petit Théo n'a peut-être que 2 ans, mais chaque jour, il subit entre 50 et 100 crises d'épilepsie.

C'est à l'âge de 3 mois que Théo a été diagnostiqué comme étant épileptique.

Dans une entrevue accordée à TVA Nouvelles, son père, Jean-François Gallant, a expliqué que son fils avait déjà dû subir une intervention chirurgicale, et ce, malgré son jeune âge: "On lui a retiré le quart de son cerveau du côté gauche, espérant arriver à diminuer les crises. Ça n'a malheureusement duré que seulement 24 heures."

Aux dires des parents de Théo, ceux-ci attendent depuis août dernier pour qu'une nouvelle intervention soit pratiquée sur leur garçon. Au moment de rencontrer la presse, les parents affirmaient que l'opération devrait avoir lieu très bientôt.

La mère, Catherine Gratton, explique en quoi consiste cette prochaine opération: "Ils vont faire une hémisphérectomie fonctionnelle, qui consiste à séparer les deux hémisphères du cerveau."

Il faut savoir que chaque année, 15 000 Canadiens reçoivent un diagnostic d'épilepsie. Comme l'explique l'Association québécoise des neuropsychologues, au moment de recevoir leur diagnostic, 80% des patients ont moins de 18 ans.

Récemment, la mort tragique d'Alec Reid, un joueur de hockey de l'Armada de Blainville-Boisbriand, a ébranlé de nombreuses personnes. À cet effet, le Dr Alexander G. Weil, neurochirurgien pédiatrique au CHU Sainte-Justine, avait expliqué à TVA Nouvelles qu'il s'agissait là d'un cas moins répandu, mais à surveiller: "Les patients en épilepsie sont à risque d'une condition qui s'appelle la mort subite, qui survient soudainement, qui peut arriver dans le sommeil, par exemple, qui peut affecter jusqu'à 1 sur 1000 patients atteints d'épilepsie, ou 1 sur 4000 enfants. [...] Souvent, on voit que ces patients-là peuvent faire, par exemple, des arythmies cardiaques, qui peuvent mener à la mort subite, ou des troubles ou difficultés respiratoires. Souvent, c'est les patients dont leur épilepsie est moins bien contrôlée."

Voici un reportage à ce sujet: 

Souhaitons bonne chance à Théo pour sa prochaine opération.

Partager sur Facebook
73 73 Partages

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: iStock