Nouvelles : Cet homme surnommé Popeye s'injecte du synthol pour avoir les plus gros bras de la Russie.

Cet homme surnommé Popeye s'injecte du synthol pour avoir les plus gros bras de la Russie.

C'est horrible.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
729 729 Partages

À une époque où plusieurs couples se forment par l'entremise d'applications comme Tinder, l'apparence joue plus que jamais un rôle important dans les jeux de séduction. En effet, si ce que vous dégagez ne suffit pas à séduire l'autre, ça sera très difficile de mener plus loin vos tentatives de séduction, car d'un simple glissement de doigt, vous serez éjecté au profit d'un autre candidat.

Cette obsession de l'image gagne de plus en plus en importance et ainsi, on voit de plus en plus des personnalités se faire un devoir de partager à leurs abonnés leurs propres trucs afin de garder la forme. À titre d'exemple, on n'a qu'à penser au comédien Mark Wahlberg qui a récemment partagé son horaire d'entraînement quotidien qui a beaucoup fait jaser, étant donné sa rigueur particulière. 

Toutefois, ce n'est pas tout le monde qui a le temps et l'argent pour se permettre de suivre des horaires et des programmes si rigoureux et certaines personnes décident donc d'emprunter de drôles de raccourcis afin d'atteindre leurs objectifs.

À ce titre, on peut dire de Kirill Tereshin qu'il s'agit d'un cas unique en son genre.

En effet, comme Kirill souhaitait correspondre aux standards de beauté, au lieu de s'entraîner et de suivre une diète stricte, celui-ci a décidé de s'injecter du synthol dans les bras afin que ceux-ci grossissent d'une façon spectaculaire.

La démarche de Kirill semble porter fruit, car depuis que le jeune homme de 21 ans a des bras gigantesques, il compte maintenant plus de 500 000 abonnés qui suivent ses péripéties au quotidien.

En fait, Kirill peut désormais se vanter de posséder les plus gros bras de la Russie.

C'est l'an dernier que Kirill a décidé de commencer à s'injecter du synthol. Comme l'explique le jeune homme, celui-ci a compris qu'il avait trouvé la solution idéale à ses problèmes quand après moins de 10 jours, il a remarqué que la circonférence de ses bras avait augmenté de plusieurs centimètres déjà.

Kirill ne cache pas toutefois que le traitement auquel il se soumet est parfois très douloureux. Les effets du synthol lui donnent parfois l'impression qu'il brûle de l'intérieur et il lui est même arrivé à plusieurs reprises de craindre de mourir parce qu'il souffrait trop.

D'ailleurs, les médecins sont unanimes quant à l'utilisation du synthol, car selon ceux-ci, en s'injectant ce produit, les risques de faire face à de graves ennuis de santé sont très élevés. 

Mais bon, Kirill ne semble pas s'en soucier, car il a eu ce qu'il désirait: des gros bras.

Partager sur Facebook
729 729 Partages

Source: Lad Bible · Crédit Photo: Courtoisie