Nouvelles : Cette femme dépense plus de 100 000 à parvenir à ce look, or c'est ce à quoi elle ressemblait avant qui étonne le plus.

Cette femme dépense plus de 100 000 à parvenir à ce look, or c'est ce à quoi elle ressemblait avant qui étonne le plus.

Elle s'est faite opérer des seins, des lèvres, des fesses, des joues...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,637 1.6k Partages

Quand elle avait 15 ans, l'italienne Fulvia Pellegrino a réalisé qu'elle n'était pas née dans le bon corps. 

Quand elle était jeune, il était impossible pour Fulvia d'accepter sa véritable identité de femme. Elle a grandi dans une famille très religieuse et son père voulait que ses trois fils soient très virils et masculins.

Fulvia s'est ensuite marié avec une femme nommée Marisa. C'est à cette époque là qu'elle a commencé à se travestir et à se rendre dans des bars homosexuels. 

Pour cacher sa véritable identité, Fulvia faisait preuve d'hyper-masculinité en achetant des voitures et des armes.

Après avoir vécu dans le mensonge et dans le déni pendant 40 ans, Fulvia a alors sauté le pas et a décidé de changer enfin de sexe.

Ne pouvant plus vivre ainsi, elle a annoncé à son épouse qu'elle voulait devenir une femme.

Au départ, ce fut un gros choc pour Marisa mais elle lui a rapidement apporté son soutien malgré tout. On ne peut pas en dire autant de la famille de Fulvia qui l'a immédiatement rejeté.

Son père a même demandé à Marisa de signer un papier pour que Fulvia soit internée dans un hôpital psychiatrique. Elle n'a pas non plus eu le droit de se rendre à son enterrement. 

Malgré cela, Fulvio est devenue Fulvia et elle a commencé les opérations. Elle a commencé par suivre un traitement hormonal puis s'est faite opérer des lèvres, du nez et s'est faite poser des implants mammaires.

Fulvia s'est également fait faire des injections dans les joues et dans les fesses. Au total, ces opérations lui ont coûté 76 000 dollars.

Pour payer toutes ces opérations, Fulvia a vendu sa maison en France, ses voitures et ses armes. Elle a perdu son restaurant et elle est maintenant entretenue par Marisa.

Dans leur village de Peveragno en Italie, Fulvia et Marisa ont été marginalisées: "Je suis le clown de Peveragno. Ils se moquent de moi et inventent des histoires comme quoi je suis une prostituée" déclare Fulvia. 

Malgré les critiques, Fulvia veut continuer les opérations pour réaliser son rêve d'avoir un corps: "Quand ce sera parfait, peut-être que j'arrêterais" déclare-t-elle.

Voici maintenant un court reportage à son sujet: 

Partager sur Facebook
1,637 1.6k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran YouTube