Nouvelles : Cette jeune femme appartenant à l'État islamique explique qu'elle n'est pas dangereuse

Cette jeune femme appartenant à l'État islamique explique qu'elle n'est pas dangereuse

Une affirmation difficile à croire.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
7,220 7.2k Partages

Il s'agit sans doute de la nouvelle la plus déconcertante de la journée et elle nous vient de Syrie où une jeune femme appartenant à l'État islamique explique qu'elle n'est pas dangereuse et qu'elle souhaite revenir au Royaume-Uni pour élever en sécurité son enfant qui vient de naître.

C'est le site web d'informations et de divertissement britannique le Mirror qui rapporte cette nouvelle qui risque d'en surprendre plus d'un mais qui risque surtout d'en agace beaucoup d'entre vous et tous ceux qui ont perdu un proche dans un attentat orchestré par l'État islamique ou en raison de leur force d'embrigadement. En effet, une jeune femme de 19 ans, prénommée Shamina Begum, actuellement basée en Syrie explique vouloir revenir au Royaume-Uni, son pays d'origine afin de pouvoir élever en toute sécurité son enfant qui vient de naître.

«Ayez de la sympathie pour ce que j'ai vécu», a-t-elle lancé.

Le Mirror explique que c'est le troisième enfant que Shamina Begum met au monde, mais que les deux premiers sont décédés très rapidement en raison des conditions de vie exécrables dans laquelle elle vit depuis plusieurs années. Elle rêve donc désormais d'un avenir meilleur pour son enfant qui vient de naître. Elle semble également avoir tourné la page de son aventure avec l'État islamique qui a commencé il y a quatre ans en 2015 lorsqu'elle avait seulement 15 ans.

Désormais, elle veut changer de vie et elle a raconté au Mirror qu'il ne faut pas que les habitants du Royaume-Uni la voient comme une menace, mais plutôt comme une personne inoffensive à la recherche de sa rédemption. Elle semble dire que toute sa "folie" liée à ses activités avec l'État islamique est derrière elle et que désormais elle peut commencer une nouvelle bien loin de la violence à laquelle elle était habituée. 

Reste à savoir si le Royaume-Uni va lui accorder son pardon et va accepter son retour en terre britannique, ce qui n'est pas forcément gagné du tout. Pourtant, la situation de Shamina Begum n'est pas isolée, ils sont plusieurs anciens membres de l'État islamique qui souhaitent désormais changer de vie et retrouver un destin normal bien loin des violences et autres drames humains auxquels ils étaient habitués et ça, on peut aisément dire que c'est une bonne nouvelle.

Partager sur Facebook
7,220 7.2k Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube