Nouvelles : Cette nouvelle fraude s'amplifie de plus en plus au Québec, faites attention pour ne pas vous faire avoir!

Cette nouvelle fraude s'amplifie de plus en plus au Québec, faites attention pour ne pas vous faire avoir!

Soyez prudents!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
803 803 Partages

Louanne Cataford, une étudiante, a été la cible d’arnaqueurs récemment. Tout a commencé avec un texto provenant du sud de l’Ontario, lui offrant 300$ par semaine pour faire de la promotion en utilisant son véhicule, recouvert d’un imprimé.

Alors qu’elle se préparait à la rentrée, un peu plus d’argent en poche ne lui ferait pas de tort. Elle ignorait que cette offre alléchante était une arnaque. En deux semaines, elle s’est retrouvée à devoir de l’argent à sa banque, près de 4 000$, les arnaqueurs connaissant très bien les failles du système bancaire canadien.

Ces arnaqueurs se cachent derrière des noms de compagnies légitimes. Dans le cas de Louanne, un homme l’a contactée par courriel, se disant directeur du marketing pour Eden Water and Coffee, une compagnie européenne.

De plus, elle a reçu des informations complémentaires assez convaincantes. Les arnaqueurs lui ont envoyé un chèque de 3 985$, émis par une firme de Fort Erie en Ontario et lui ont demandé de le déposer.

On lui a dit de conserver 300$ et de déposer le reste dans le compte CIBC du designer qui ferait le design allant sur sa voiture. Toutefois, Desjardins lui a dit que cela prendrait cinq jours ouvrables avant que les fonds ne soient disponibles. Une fois disponibles, elle a suivi les instructions reçues, et n’a plus entendu parler de ce directeur du marketing.

Son institution bancaire l’a contactée et l’a informée que son chèque était contrefait, qu’elle devait alors rembourser 3 985$ à Desjardins, et ce immédiatement, ou des procédures de collection se mettraient en place.

Elle était persuadée que comme son institution financière avait traité le chèque, celui-ci était légitime. Toutefois, il est important de savoir qu’un chèque n’est jamais garanti et que si quelqu’un dépose un chèque frauduleux, la personne devra rembourser cette somme.

Le temps où les fonds sont retenus sert à vérifier auprès de l’institution qui a émis le chèque, que les fonds sont bel et bien disponibles.

Comme le compte existait et que les fonds étaient là, on a alors traité le chèque de Louanne, mais quelques jours plus tard, Desjardins a appris qu’il s’agissait d’une contrefaçon.

Parfois, cela peut prendre des semaines ou des mois à le découvrir. Les institutions ont 90 jours pour retourner un chèque modifié ou contrefait, et les arnaqueurs se fiaient à ces informations.

Ils ont donc contrefait des chèques de Royal Customs Brokers, une maison de courtage légitime… pour un total de plus de 80 000$, selon Brian Martin, propriétaire de cette compagnie. Une autre victime au Nouveau-Brunswick a permis de lever le voile sur la fraude. En fait, il a expliqué à la banque la situation, la trouvant assez bizarre, et la banque a fait ses recherches.

Royal Customs Brokers a pu récupérer son argent dans cette période de 90 jours, mais pas les victimes qui ont accepté les chèques.

Et Louanne ? Comme elle a pu prouver qu’elle n’avait pas utilisé de 3 685$, Desjardins a révisé le dossier et a accepté de rembourser le montant renvoyé aux fraudeurs. Malheureusement, ce n’est pas le cas de toutes les victimes.

Partager sur Facebook
803 803 Partages

Source: CBC · Crédit Photo: Capture d'écran CBC