Nouvelles : Compiègne : Une famille est expulsée de leur SDF car leur fils est un dealer.

Compiègne : Une famille est expulsée de leur SDF car leur fils est un dealer.

L'affaire se retrouvera devant le tribunal de Compiègne en avril prochain.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
414 414 Partages

Une famille sera expulsée de son logement en raison de ses enfants qui troublaient la quiétude du quartier en prenant part à un trafic de drogue. Dès la fin de la trêve hivernale, la famille devra donc quitter son logement pour emménager ailleurs.

La famille qui vit dans un HLM à Compiègne payera donc très cher l'implication de ses enfants dans un trafic de drogue dans la cité de Clos Les Roses.

C'est après 7 ans de procédures que l'office HLM de l'Oise a enfin obtenu gain de cause à la cour d'appel d'Amiens qui a bien voulu accepter la résiliation du bail.

Cette demande de résiliation du bail d'un locataire était expliquée par le fait que la famille présentait un "trouble de jouissance" en raison des trois fils ayant été condamnés pour trafic de drogue.

Selon le jugement rendu par la coup d'appel d'Amiens, la famille devra donc trouver un nouveau logis dans un délai de 2 mois suivant la fin de la trêve hivernale le 31 mars.

On imagine que ce sera un casse-tête pour la mère monoparentale qui vit avec ses trois enfants, dont deux sont toujours des mineurs.

D'ailleurs, plusieurs riverains du quartier n'ont pas caché que cette expulsion les avait pris par surprise.

Leïla, une voisine de la famille, a expliqué à BFMTV: "Je trouve ça un peu injuste vis-à-vis de la mère elle n'est pas liée directement à ses enfants qui sont assez grands pour savoir ce qu'ils ont à faire. Il y a la police, la fonction publique... C'est plutôt à eux de faire leur boulot qu'aux locataires de partir de leur logement."

Mais du côté de l'office HLM de l'Oise, on est d'un tout autre avis. Tout d'abord, on rappelle que la famille aura quand même 2 mois pour trouver un nouveau logement après la trêve hivernale du 31 mars, puis on ajoute que l'histoire servira d'exemple. 

À cet effet, Arnaud Dumontier, le président de l'office HLM de l'Oise, explique qu'en cas de résistance de la part de la famille, ce dernier n'hésitera pas à solliciter le concours de la force publique pour faire appliquer cette décision: "Les parents ont aussi une responsabilité dans l'éducation de leurs enfants. C'est une première étape que nous avons franchie avec l'expulsion de cette famille. Cela doit effectivement servir d'exemple."

De toute évidence, ce dossier chaud semble avoir ouvert la porte à d'autres histoires du genre, car déjà, une deuxième procédure est en cours contre un autre locataire. 

L'affaire se retrouvera devant le tribunal de Compiègne en avril prochain.

Voici un reportage de BFMTV: 

Partager sur Facebook
414 414 Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: iStock