Nouvelles : Considérées comme des ennemies de l'Arabie Saoudite, des féministes vont devoir subir un procès

Considérées comme des ennemies de l'Arabie Saoudite, des féministes vont devoir subir un procès

Et les raisons sont très floues.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
540 540 Partages

On le sait bien, en Arabie Saoudite, les droits des femmes sont très réduits même si le gouvernement veut faire croire le contraire. Dernière preuve en date, plusieurs féministes vont devoir subir un procès parce qu'elles sont considérées comme des ennemies au régime en place.

C'est le site web d'informations et de divertissement le Huffington Post qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire le tour du monde tant il s'agit d'un sujet sur lequel tout le monde va vouloir avoir son avis. En effet, en Arabie Saoudite, plusieurs féministes vont devoir subir un procès parce qu'elles sont considérées comme des ennemies au régime en place. Difficile de comprendre exactement ce qu'on leur reproche à part de faire valoir les droits des femmes. Néanmoins, ce qu'on peut dire, c'est qu'elles ont subi des châtiments corporels d'une extrême violence depuis leur incarcération. 

Si le pays se targue d'avoir autorisé il y a peu les femmes à conduire, il s'agit tout simplement d'un leurre pour masquer encore l'oppression des femmes sur l'ensemble du territoire explique le Huffington Post. En effet, rappelons que les femmes sont loin d'être libres en Arabie Saoudite. Par exemple, elles ne peuvent pas prendre les transports en commun, elles ne peuvent pas exercer une activité physique en public ou encore elles ne peuvent pas manger dans la même pièce qu'un homme. Force est de constater que les droits de la femme sont encore bien limités dans le pays.

Pourtant, c'est un tout autre visage que souhaite monter le pays au reste du monde en se faisant passer pour un État ouvert. Pourtant, on ne sait toujours pas exactement de quoi sont accusées ces féministes. D'après les informations du Huffington Post, ces femmes auraient mis en danger la sécurité nationale du pays, mais là encore on ne peut pas dire qu'il s'agit d'accusations très précises. 

Dans cette affaire, le flou persiste. Il va falloir donc attendre le procès de ces femmes pour savoir ce qu'elles ont fait exactement. Par contre, une chose revient à plusieurs reprises, elles auraient été torturées et abusées sexuellement de multiples fois au cours de leur détention. Il ne reste donc plus attendre pour attendre le dénouement de cette histoire bien trouble.

Partager sur Facebook
540 540 Partages

Source: Huffington Post · Crédit Photo: Adobe Stock