Nouvelles : Coronavirus en Italie: témoignage d'un homme en quarantaine depuis 15 jours

Coronavirus en Italie: témoignage d'un homme en quarantaine depuis 15 jours

Un témoignage bouleversant.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Un Italien d'une quarantaine d'années a décidé de s'exprimer sur la manière dont son pays traite le coronavirus alors que cela fait 15 jours qu'il est en quarantaine dans son village.

C'est LCI qui rapporte de Toni, un traducteur italien de 47 ans qui est en quarantaine depuis 15 jours à Maleo en Lombardie. S'il n'a pas contracté le coronavirus, son village est considéré comme le premier lieu où l'épidémie s'est véritablement propagée en Europe. Il raconte notamment que tout est allé très vite et que presque du jour au lendemain l'état d'alerte a été déclaré. 

« Dès qu’il y a eu le risque, les autorités ont bloqué les routes adjacentes à Codogno, situé à 2 km d'ici. Tellement vite que les habitants ont eu peur, comprenant qu’il se passait quelque chose ».

S'il admet avoir pris la situation à la légère au cours des premiers jours, il a ensuite expliqué à LCI qu'il a changé son fusil d'épaule par la suite. 

« On a pris les premiers jours de confinement à la rigolade, mais désormais, je suis un peu paniqué, je ne dors plus depuis trois jours, je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Je ne reçois aucun mail de la mairie, je suis au courant via les réseaux sociaux et les médias qui transmettent les informations officielles de ma région ».

LCI indique que Toni décrit une atmosphère qui s'apparente presque au chaos dans son village. 

« Depuis le confinement, on sait qu’en allant au supermarché, on en a pour trois-quatre heures au lieu des 20 minutes habituelles. Ils ne nous font pas rentrer normalement, juste par petit groupe de trois. Il y a une longue attente devant, même s’il pleut. Les articles de première nécessité sont absents. La farine, le sucre, les pâtes manquent, le rayon fruits et légumes est quasi désert. Personne n’entre dans les pharmacies qui nous servent directement sur le trottoir. Le prix des masques et des gels antibactériens a triplé et on ne trouve plus de papier toilette ».

Comme vous pouvez le constater, on se croirait dans un film catastrophe. La situation est préoccupante, LCI souligne que le gouvernement italien a décidé de faire tout ce qui est en son pouvoir pour contrer l'épidémie. La chaîne de télévision précise que c'est notamment pour cela qu'il a décidé de fermer les écoles et les universités jusqu'au 15 mars prochain. Il a également annoncé un plan d'aide de 7,5 milliards d'euros. Tout ce qu'espère Toni, c'est que la quarantaine de son village soit levée au plus vite.

Source: LCI · Crédit Photo: Adobe Stock