Nouvelles : Coronavirus: jusqu'à 500 000 morts en France dans le pire des scénarios

Coronavirus: jusqu'à 500 000 morts en France dans le pire des scénarios

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la France est l'un des pays les plus touchés par le coronavirus, le gouvernement a décidé de prendre des mesures drastiques ce weekend en fermant les lieux publics. Il semblerait que cela soit un rapport alarmant qui l'a poussé à prendre des décisions drastiques.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui risque de faire couler beaucoup d'encre. Selon les informations relayées par le quotidien Le Monde, il semblerait qu'un rapport alarmant à pousser la France à prendre des décisions drastiques pour éviter à tout prix la propagation du coronavirus sur son territoire. En effet, l'épidémiologiste Neil Ferguson et son équipe ont établi plusieurs scénarios possibles concernant le coronavirus en France si aucune mesure n'avait été prise. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cela n'a rien de réjouissant.

En effet, Le Parisien indique que si le gouvernement français n'avait pris aucune mesure pour stopper la propagation du coronavirus, le pays aurait pu connaître une immense vague de décès. Le quotidien parle de 300 000 à 500 000 morts. Heureusement, le gouvernement français s'est montré assez réactif et a enchaîné les décisions importantes au cours des derniers jours comme l'illustre une des dernières en date, celle qui consiste à fermer les lieux publics non essentiels.

Neil Ferguson et son équipe ont également établi un scénario en fonction des mesures qu'aurait pu prendre le gouvernement français et en sont arrivés à la conclusion que le pays aura besoin de 30 000 à 100 000 lits de soins intensifs au moment du pic de l'épidémie. Une prévision inquiétante lorsqu'on sait que la France dispose «seulement» de 5000 lits de réanimations et de 7364 lits dans les unités de soins intensifs, souligne Le Parisien.

Si pour le moment, il ne s'agit que de prévisions, Le Parisien précise que le gouvernement français prend très au sérieux les observations de  l'épidémiologiste Neil Ferguson et son équipe. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock