Nouvelles : Coronavirus: Kijiji interdit la vente de papier toilette sur sa plateforme

Coronavirus: Kijiji interdit la vente de papier toilette sur sa plateforme

Un geste fort.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la crise du coronavirus a donné lieu à des scènes de chaos dans des épiceries où des clients se ruaient sur le papier toilette comme si leurs vies en dépendaient, Kijiji a décidé d'interdire la vente de papier de toilette sur sa plateforme pour éviter que des personnes s'enrichissent sur le dos d'individus guidés par la peur.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du web. En effet, face à la panique quasi générale qui s'est produite notamment dans de nombreuses épiceries en Amérique du Nord au cours des derniers jours, la célèbre plateforme de vente en ligne Kijiji a pris une décision forte au cours du weekend en décrétant l'interdiction de vente de papier de toilette. La chaîne de télévision précise qu'il ne s'agit pas du seul produit concerné, les annonces vendant des masques chirurgicaux et des produits désinfectants ont été également retirées de la plateforme. 

Pourquoi prendre une telle décision ? Radio-Canada explique que Kijiji ne voulait pas cautionner l'attitude de certains vendeurs qui souhaitaient s'enrichir sur le dos d'individus guidés par la peur. La chaîne de télévision souligne que certains utilisateurs n'hésitaient pas à multiplier par 10 le prix du papier toilette et autre produit qui sont utiles dans le contexte actuel dans leurs annonces respectives. L'entreprise de vente en ligne a indiqué dans un communiqué que ces pratiques vont à l'encontre de «l'esprit de communauté» qui est à l'origine du succès de la plateforme.

Il s'agit d'un geste fort de la part de l'entreprise qui a vu au cours des derniers jours les annonces indécentes se multiplier. CTV News raconte que certains utilisateurs de la plateforme n'avaient pas hésité à mettre en vente une bouteille de désinfectant pour les mains pour la modique somme de 500$. Rien que ça. Face à une telle escalade des prix, l'entreprise n'avait donc pas d'autres choix que de stopper cette frénésie. 

Selon les informations relayées par CTV News, d'autres géants du web ont pris des mesures qui vont dans la même direction. C'est le cas notamment de Facebook qui a banni les publicités pour les masques chirurgicaux il y a une semaine toujours dans cette optique de ne pas exploiter la peur de certaines personnes. De son côté, Amazon explique mettre hors ligne toutes les annonces des utilisations qui ont pour but de profiter de cette crise sanitaire pour se remplir les poches.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock