Nouvelles : Coronavirus: l'inquiétude remonte avec l'apparition de nouveaux foyers de propagation

Coronavirus: l'inquiétude remonte avec l'apparition de nouveaux foyers de propagation

«Si nous ne frappons pas fort maintenant, nous pourrions être face à un grave problème.»

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Alors l'épidémie du coronavirus a déjà fait plus de 2 200 morts, la propagation se poursuit avec de nouveaux cas en Corée du Sud, en Iran, ainsi que dans des prisons chinoises.

Les derniers bilans ont fait en sorte que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a appelé la communauté internationale à "frapper fort" contre ce virus, tout en rappelant que le coronavirus avait contaminé plus de 75 000 personnes en Chine et 1 100 ailleurs dans le monde. 

Vendredi, la Commission nationale (ministère) de la Santé annonçait que suite à quatre journées successives où le nombre de nouveaux cas quotidiens avait diminué en Chine, une hausse est à nouveau observée.

En réaction aux nombreux cas qui se déclarent à l'extérieur de la Chine, le patron de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus a déclaré: "C’est le moment d’attaquer le virus alors qu’il est encore gérable. [...] Si nous ne frappons pas fort maintenant en profitant de cette fenêtre de tir, nous pourrions être face à un grave problème. [...] Ce virus est très dangereux. C’est l’ennemi public numéro un et il n’est pas traité comme tel".

Parmi les nombreux nouveaux cas qui font craindre le pire aux autorités, on observe notamment des dizaines d’infections dans deux hôpitaux de Pékin, en plus de 500 cas qui ont été confirmés dans des prisons du pays.

Pour ce qui est de la Corée du Sud, le bilan des personnes infectées par le coronavirus s'élève maintenant à plus de 200.

Du côté de la Corée du Nord, des agences de voyages chinoises spécialisées ont confirmé que le marathon de Pyongyang avait été annulé.

Jeudi, les autorités en Iran annonçaient la mort de deux âgés, alors que trois nouveaux cas avaient été signalés.

Rappelons que l'OMS a fait savoir que les experts envisageaient la possibilité qu'un vaccin soit produit, mais celui-ci vaccin ne devrait pas être opérationnel d’ici au moins un an.

Enfin, en Chine, des chercheurs ont annoncé qu'ils comptaient effectuer des tests sur des humains dès le mois d'avril.

Source: Journal de Montréal · Crédit Photo: Capture d'écran