Nouvelles : Coronavirus: la crise force plusieurs magasins à limiter la quantité de produits achetés

Coronavirus: la crise force plusieurs magasins à limiter la quantité de produits achetés

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

De nombreux magasins ont imposé une limite sur la quantité des produits achetés au Québec, ce samedi. 

Au Costco de l'arrondissement d'Anjou, à Montréal, les clients ne pouvaient pas acheter plus de deux paquets de rouleaux de papier de toilette, ce samedi. Un employé a aussi averti les clients qu'ils pouvaient être expulsés du magasin s'ils se mettaient à courir dans le magasin pour se ruer sur les items en forte demande, selon des personnes qui se trouvaient sur place. 

Au IGA de Saint-Hubert, à Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal, une vingtaine de personnes attendaient en file avant l'ouverture de l'épicerie. 

Là aussi une limite de deux items par client avait été imposé sur tous les produits de papier comme le papier hygiénique, mais aussi les papiers mouchoirs. 

Le Conseil canadien du commerce de détail (CCCD) a indiqué vendredi qu'il n'y avait aucune pénurie d'aliments ou de papier de toilette en vue, d'après La Presse. 

« On ne manque de rien en entrepôt. Si les étagères sont vides aujourd’hui, revenez demain et elles vont être remplies à nouveau » a assuré le CCCD. 

À LIRE ÉGALEMENT Le manufacturier de Cashmere assure qu'il n'y aura pas de pénurie de papier de toilette au Canada

« Il n’y a pas lieu de se battre pour acheter des articles », a martelé Jean-François Belleau, directeur des relations gouvernementales et publiques pour le CCCD, en entrevue avec La Presse. « La chaîne logistique qui approvisionne la chaîne de supermarchés est l’une des plus robustes au monde. »

« La seule contrainte que les détaillants ont connue concerne le nombre d’employés », a-t-il ajouté, pour expliquer les tablettes vides. « L’annonce du premier ministre [jeudi] était tout à fait justifiée, mais ç’a été comme un grand réveil collectif. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Ayoye