Nouvelles : Coronavirus: Montréal pourrait être mise en quarantaine si la situation s'aggravait

Coronavirus: Montréal pourrait être mise en quarantaine si la situation s'aggravait

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La mairesse Valérie Plante a déclaré qu'elle pourrait devoir procéder à la fermeture des transports collectifs dans l'éventualité, mais seulement si une directive gouvernementale était ordonnée en ce sens. 

C'est lors d’une visite du Quartier chinois que la mairesse a indiqué qu'elle devait s'appuyer sur l’avis des autorités sanitaires avant d'en arriver à prendre des décisions drastiques afin de limiter la propagation du coronavirus. Selon l'évolution de la situation, elle pourrait même en arriver à décréter la mise en quarantaine de la ville: "Pour moi, tout est possible, mais il faut le faire par étapes. […] Pour la Ville de Montréal, ça pourrait être une décision que je pourrais prendre, mais je vais suivre vraiment les recommandations de la Direction de la santé publique."

La mairesse n'a pas caché que tous les scénarios étaient présentement envisagés quant à une éventuelle fermeture du métro de Montréal. Toutefois, Valérie Plante a précisé que des employeurs pourraient être encouragés à modifier les horaires de leurs employés afin de réduire l'achalandage dans les transports collectifs: "Pour fermer les transports collectifs, il faudrait une directive claire de la part du gouvernement du Québec pour aider et dédommager les gens qui, d’un coup, n’auraient plus de façon de se déplacer pour aller travailler."

Comme l'a confirmé la mairesse, les événements des derniers jours ont grimpé en intensité et elle est en constante communication avec le gouvernement et la santé publique afin d'effectuer un suivi rigoureux de la situation.

D'ailleurs, quelques heures après que la mairesse se soit adressée aux journalistes, on annonçait l'annulation du défilé de la Saint-Patrick, qui était prévu à Montréal, le 22 mars prochain.

Enfin, la mairesse a tenu à faire savoir que même si elle devait présentement envisager plusieurs scénarios, la vigilance des citoyens sera d'une aide inestimable afin de mettre un frein à la propagation du coronavirus: "Ce qu’on ne veut pas, c’est que les gens tombent dans la panique. Ça n’aiderait personne, ni les urgences ni les services publics."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock