Nouvelles : Coronavirus: pénurie mondiale de masques et d’équipements de protection

Coronavirus: pénurie mondiale de masques et d’équipements de protection

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Le chef de l’Organisation mondiale de la santé a annoncé vendredi qu'une pénurie mondiale de masques et d'autres équipements de protection contre le nouveau coronavirus faisait en sorte que la demande ainsi que leur prix avaient subi une forte augmentation.

C'est lors d'une réunion du comité exécutif de l’OMS à Genève, que Tedros Adhanom Ghebreyesus a expliqué: "Le monde fait face à un manque chronique d’équipements de protection individuelle", tout en évoquant "une demande jusqu’à cent fois supérieure à la normale et des prix jusqu’à vingt fois plus élevés".

Selon Tedros, les délais de livraison, et plus particulièrement en ce qui concerne les masques, pourraient souffrir de délais de quatre à six mois.

Le responsable de l'OMS a aussi précisé que "La première priorité, c’est le personnel médical, la seconde les personnes malades ou s’occupant de malades", pour ensuite ajouter que l'organisation de santé "décourageait la constitution de stocks dans les pays et régions où la transmission (de la maladie) est basse".

Alors qu'en Chine, là où se trouve le foyer d'origine de l'épidémie, on rapporte que 31 161 personnes ont été contaminées, dont 636 mortellement, les autorités chinoises ont fait savoir qu'elles faisaient face à un besoin d’urgence de masques de protection.

La responsable de l’unité des maladies émergentes de l’OMS, Maria Van Kerkhove, s'est toutefois montrée rassurante en expliquant que moins de 2% des cas se sont révélés mortels, alors que 82% des cas répertoriés étaient considérés comme étant mineurs. Les cas jugés comme étant "graves" constituent 15% des personnes contaminées, tandis qu'on estime que 3% des cas sont considérés comme étant "critiques".

Tedros a aussi mis l'accent sur l'importance que tous les pays demeurent unis face à cette épidémie en déclarant: "Nous pressons ces États membres de partager ces informations immédiatement. [...] Aucun pays ou organisation ne peut vaincre cette épidémie seul. Notre unique espoir, c’est de travailler ensemble".

Enfin, les autorités ont révélé que le nombre de nouveaux cas rapportés avait diminué au cours des deux dernières journées, mais Tedros a toutefois appelé à la prudence en précisant qu'il s'agissait "d’une bonne nouvelle, mais il ne faut pas en tirer trop de conclusions, les chiffres peuvent repartir à la hausse".

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: Adobe Stock