Nouvelles : Coronavirus: un chien testé positif, confirme l'OMS

Coronavirus: un chien testé positif, confirme l'OMS

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les autorités médicales de Hong Kong affirment que les propriétaires d'animaux devraient éviter d’embrasser leurs animaux de compagnie, après qu’un chien a été testé comme étant "faiblement positif" quant au nouveau coronavirus. L'OMS a confirmé la nouvelle dans un point de presse faisant la mise à jour de la situation dans le monde. 

C'est dans une déclaration du Département de l’agriculture, des pêches et de la conservation de Hong Kong (AFCD) que les responsables ont d'abord déclaré qu’après avoir recueilli des échantillons d’un chien le 26 février, les résultats ont démontré que l'animal aurait été contaminé par le nouveau coronavirus.

Des experts médicaux de Hong Kong ainsi que l’Organisation mondiale de la santé animale ont été consultés et "ont convenu à l’unanimité que ces résultats suggèrent que le chien a un faible niveau d’infection et qu’il s’agirait probablement d’un cas de transmission interhumaine".

Ainsi, il pourrait s’agir possiblement du premier cas confirmé d’infection interhumaine par la nouvelle souche du coronavirus, qui a commencé à faire les manchettes à la fin de décembre. Le COVID-19, comme on l’appelle officiellement, a accumulé plus de 96 000 cas confirmés dans le monde, avec plus de 3 000 décès.

L’AFCD a déclaré que, bien que des pratiques d’hygiène appropriées doivent être observées avant et après la manipulation des animaux, "il n’y a actuellement aucune preuve que les animaux de compagnie peuvent être une source d’infection de COVID-19 ou qu’ils tombent malades."

Les pratiques d’hygiène qu’ils ont énumérées comprenaient "le lavage des mains avant et après avoir été autour ou manipulé des animaux, leur nourriture ou leurs fournitures, ainsi que d’éviter de les embrasser." 

La déclaration de l’AFCD précisait que le chien en question ne présentait aucun symptôme de maladie et qu’il était actuellement en quarantaine. Un autre chien est en quarantaine dans le même établissement, mais il a été testé négatif pour le COVID-19. Selon la déclaration, le deuxième chien passera plusieurs tests afin de confirmer des résultats négatifs avant d’être retourné à son propriétaire.

L'AFCD a déclaré dans un communiqué: "Les personnes malades devraient restreindre les contacts avec les animaux. En dehors du maintien de bonnes pratiques d’hygiène, les propriétaires d’animaux de compagnie n’ont pas à être trop préoccupés et ne doivent en aucun cas abandonner leurs animaux de compagnie."

La SPCA de Hong Kong a publié une déclaration sur Facebook en réponse à la nouvelle, rappelant au public que le chien est "actuellement en très bonne santé" et qu’il n’y a pas lieu de paniquer.

Toujours dans le même communiqué de l'AFCD, on peut aussi y lire qu'il est "conseillé aux membres du public de faire la distinction entre le fait que le fait d’être infecté n’est pas égal à l’infection et à la capacité de propager le virus COVID-19. Nous tenons à rappeler au public qu’il n’y a aucune preuve que les animaux de compagnie peuvent transmettre la maladie à l’homme."

Le chercheur Scott Weese a déclaré à CTVNews.ca en février que "les risques sont vraiment faibles" pour les animaux domestiques.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Capture d'écran