Nouvelles : Coronavirus: une personne contaminée a utilisé le transport en commun pendant 3 jours à Toronto

Coronavirus: une personne contaminée a utilisé le transport en commun pendant 3 jours à Toronto

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Les autorités sanitaires de Toronto ont annoncé que le dernier patient à avoir reçu un diagnostic positif au COVID-19 s’est récemment rendu à Las Vegas et a utilisé le transport en commun à Toronto pendant plusieurs jours avant de subir un examen médical.

L’homme d’une quarantaine d’années était l’un des deux cas récemment confirmés du nouveau coronavirus de Toronto.

La Dre Eileen de Villa, de la santé publique de Toronto, a déclaré lors d’une séance d’information vendredi: "Cette information est fournie par excès de prudence. Nous parlons d'une situation à faible risque."

Comme l'a expliqué de Villa, les usagers du transport en commun qui sont sans symptômes du COVID-19 n’ont pas besoin de demander de l’aide médicale, à moins qu’ils reçoivent un appel en provenance de l'agence de santé publique.

L’autre cas qui a été observé à Toronto est un homme d’une cinquantaine d’années qui est récemment revenue au Canada en provenance d’Iran. Il est présentement en isolement à son domicile.

Jusqu’à présent, en Ontario, tous les patients qui ont été diagnostiqués comme étant porteurs du virus avaient récemment voyagé à l’extérieur du pays, ou ils avaient été en contact étroit avec un autre patient qui l’avait fait.

Mais le premier cas apparent de transmission communautaire au Canada a été signalé en Colombie-Britannique hier soir, lorsque les autorités ont annoncé huit nouveaux cas de la maladie.

L'un de ces huit nouveaux cas concerne une femme de la région de Vancouver qui a reçu un diagnostic de COVID-19, même si elle n’a pas voyagé récemment et qu’elle n’a eu aucun contact connu avec quelqu’un d’autre qui a reçu un diagnostic de virus.

Le Québec a deux cas confirmés et un diagnostic présumé qui doit encore être confirmé par le Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg. L’Alberta a signalé son premier cas présumé de la maladie la nuit dernière.

Les responsables de la santé de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et de partout au Canada ont déclaré que le risque que représente le COVID-19 au Canada demeure faible.

Il n'en demeure pas moins que les autorités se préparent quand même depuis des semaines à une éventuelle épidémie, similaire à celles observées en Iran, en Corée du Sud, en Italie et en Chine, d’où provient le virus.

Source: Global News · Crédit Photo: Twitter et Wikimedia