Nouvelles : COVID-19: 400 services de garde d'urgence ouverts dès lundi

COVID-19: 400 services de garde d'urgence ouverts dès lundi

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, et le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, se sont adressés aux Québécois lors d'une conférence de presse conjointe, ce dimanche. 

Des services de garde d'urgence seront offerts dès lundi pour accueillir les enfants des travailleurs de la santé et des services jugés essentiels. Les gens des services jugés essentiels sont ceux travaillant au sein des établissement de la santé ou des services sociaux, les policiers, les pompiers, les ambulanciers, le personnel d'Urgence Santé ainsi que le personnel du service de garde d'urgence .

Les coûts de ces services seront assumés par le gouvernement du Québec. 

« Vous êtes nos anges gardiens », a dit Mathieu Lacombe aux personnes visées par cette mesure d'urgence. 

Il a dit que les Québécois ne doivent pas recréer les garderies qui ont été fermées en accueillant plusieurs enfants de plusieurs familles à la maison. 

Ce sont 400 sites, des écoles proches des établissements de soins de santé, qui vont accueillir jusqu'à 60 000 enfants de 4 ans à 13 ans dès lundi, et ce, jusqu'au 27 mars. 

La liste des sites sera disponible sur le site quebec.ca/coronavirus afin que les gens puissent avoir accès aux lieux où ils peuvent laisser leurs enfants. Par contre, au moment d'écrire ces lignes, le site connaissait quelques difficultés. 

Le ministre Roberge a profité du point de presse pour indiquer que les écoles seront fermées dès lundi et que les enfants ne pourront pas retourner chercher des effectifs scolaires comme certains établissements l'avaient proposé. 

Quant aux cégeps et aux université, Jean-François Roberge a dit qu'il n'allait pas empêcher les enseignants de travailler, mais que la direction donnée aux directions d'établissement est qu'ils ne peuvent pas être obligées de travailler de la maison pendant que les écoles sont fermées. 

« C'est congé congé? », a demandé un journaliste. 

Le ministre Roberge a dit qu'il laissait l'autonomie aux professeurs, mais que les directions ne pouvaient pas faire de demande de travail. 

Il a toutefois indiqué qu'il n'y a aucun prolongement ou remise de l'année scolaire pour le moment. 

Plus de détails à venir.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Conférence de presse · Crédit Photo: Capture d'écran