Nouvelles : COVID-19: des «cas de toxicité cardiaque» liés à l'hydroxychloroquine

COVID-19: des «cas de toxicité cardiaque» liés à l'hydroxychloroquine

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'hydroxychloroquine est l'une des solutions tant espérées par les équipes médicales à travers le monde dans la lutte contre la COVID-19. Mais des « cas de toxicité cardiaque » ont été signalés sur des personnes qui ont pris l’hydroxychloroquine en automédication, a souligné La Presse. Des scientifiques de Nouvelle-Aquitaine, en France, ont lancé une mise en garde contre ce remède, dimanche. 

« Des cas de toxicité cardiaque ont été signalés […] suite à des prises en automédication […] d’hydroxychloroquine face à des symptômes évocateurs de la COVID-19, ayant parfois nécessité une hospitalisation en réanimation », a indiqué l’Agence régionale de santé (ARS) dans un communiqué.

« Face à ce constat, l’ARS Nouvelle-Aquitaine alerte sur les dangers de l’hydroxychloroquine qui ne doit en aucun cas être prise en automédication », a ajouté le communiqué.

« Pour éviter la survenue d’événements indésirables graves mais aussi des hospitalisations en réanimation qui sont actuellement précieuses », la prise de ce médicament sera étroitement surveillée, a soutenu l'ARS. 

L’hydroxychloroquine est un dérivé de l’antipaludéen chloroquin, normalement prescrit contre le lupus ou la polyarthrite rhumatoïde, a expliqué La Presse. Mais ce médicament compte de nombreux effets secondaires dont des troubles cardiaques et neurologiques. Une surdose peut donc être mortelle. 

Les chercheurs mènent une véritable course contre la montre afin de trouver un traitement contre le nouveau coronavirus en attendant qu'un vaccin soit conçu et fabriqué.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock