Nouvelles : COVID-19: Les autorités révèlent que des jeunes dans la trentaine sont “sévèrement affectés”

COVID-19: Les autorités révèlent que des jeunes dans la trentaine sont “sévèrement affectés”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que bien des gens croient à tort que le nouveau coronavirus n'est qu'une "vilaine grippe", la COVID-19 est une réelle menace pour les personnes âgées, mais voilà que les autorités en Ontario ont prévenu la population que même les gens âgés dans la trentaine étaient hautement à risque.

Selon la ministre de la Santé de l’Ontario, les autorités sanitaires ont observé au cours des derniers jours qu'il y avait un nombre très préoccupant de patients âgés dans la trentaine qui devaient être placés sous ventilation.

La ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott, a déclaré mercredi lors d'une conférence de presse: "Les personnes les plus jeunes semblaient plus être des porteurs de la maladie, mais certains scénarios ont démontré que des personnes dans la trentaine [en Ontario] sont sévèrement affectées par la maladie et doivent être placés sous ventilation."

En plus de devoir veiller sur les patients touchés par le nouveau coronavirus, un autre type de clientèle a présentement besoin d'une attention particulière et il s'agit de ceux et celles qui font face à des problèmes de santé psychologique. À cet effet, la ministre a précisé que la province accélérerait "la réactivité en matière de santé mentale".

La ministre a aussi insisté sur l'importance de réduire le délai de réponse entre les tests et le dévoilement des résultats: "La clé pour contenir le virus, ce sont les tests."

Alors que le délai est actuellement d'une moyenne de 4 jours, la ministre a l'intention de mettre en place des mesures qui permettraient de faire en sorte que les résultats seraient désormais disponibles dans un délai entre 24 et 48h.

Si une telle mesure était rendue possible, cela permettrait de passer à un taux de 1000 tests par jour à 5000 tests par jour.

Enfin, il semble de plus en plus évident qu'en raison de la négligence des voyageurs à l'étranger qui n'ont pas voulu se soumettre à une quarantaine, le problème de contagion a commencé à prendre des proportions inquiétantes, comme l'explique la ministre: "Parmi tous les cas en Ontario, on pense qu’il y a entre 5 et 10 % qui ne sont pas reliés à des gens qui sont allés à l’étranger."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Quotidien · Crédit Photo: Capture d'écran