Nouvelles : Débordé, le Samu reçoit jusqu’à 1000 appels par jour dans l'Oise

Débordé, le Samu reçoit jusqu’à 1000 appels par jour dans l'Oise

Une situation alarmante.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le coronavirus fait la une des médias en France, il semblerait que la population soit de plus en plus inquiète comme l'illustre le nombre d'appels par jour que reçoit le Samu dans l'Oise. Une quantité très importante qui peut monter jusqu'à 1000.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle inquiétante. Alors que l'Oise est le département le plus touché par le coronavirus, il semblerait que la population soit de plus en plus inquiète comme l'atteste le nombre d'appels reçu par le Samu local. En effet, le quotidien indique que ce weekend le nombre d'appels est monté jusqu'à 1000 appels par jour. Rien que ça. Forcément, face à une quantité aussi élevée de communications, le Samu a du mal à répondre à tout le monde. 

Le Parisien relate le témoignage d'une femme qui a dû appeler une quinzaine de fois le Samu avant de tomber sur quelqu'un. Il ne s'agit pas de mauvaise volonté de l'organisation, mais plutôt une surcharge de travail qui ne lui permet pas de répondre à tout le monde du premier coup. Le quotidien précise que d'autres personnes se sont retrouvées dans un cas de figure similaire. Il faut dire que l'inquiétude commence à monter d'un cran dans l'Oise surtout lorsqu'on sait que 49 cas de coronavirus ont été détectés pour le moment au sein du département.

L'objectif reste d'éviter de faire paniquer les gens. Le Parisien rappelle que le Samu est réservé pour les urgences et invite les personnes qui ont des soupçons concernant une éventuelle contamination au coronavirus à appeler le numéro d'information suivant: 08 00 13 00 00. Rappelons que ce lundi, le Premier ministre Édouard Philippe a tenu à rappeler les gestes de précautions à prendre pour éviter la moindre contamination. Il a notamment insisté sur le fait qu'il était important de bien se laver les mains toutes les heures.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock