Nouvelles : Depuis qu'elle a perdu la mémoire, cette femme fond en larmes chaque fois qu'elle apprend que son mari l'a quittée.

Depuis qu'elle a perdu la mémoire, cette femme fond en larmes chaque fois qu'elle apprend que son mari l'a quittée.

Chaque jour, on doit donc lui rappeler que son mari ne reviendra pas du travail.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
753 753 Partages

Une femme qui a perdu la mémoire fond en larmes chaque fois qu'on lui apprend que son mari a divorcé peu après qu'elle soit tombée malade.

Veronika Mescheryakova souffre d'un problème de perte de mémoire à court terme et ainsi, elle a complètement oublié que son mari l'a quittée en novembre dernier.

Chaque jour, on doit donc lui rappeler que son mari ne reviendra pas du travail.

Si Veronika n'a aucun souvenir de ce détail pourtant important, c'est qu'elle souffre de porphyrie, une maladie dégénérative qui en plus de causer de graves pertes de mémoire, occasionne de nombreux problèmes de santé.

Il y a quelques années, des chirurgiens ont tenté d'opérer la jeune femme de 29 ans afin de ralentir le processus de la maladie, mais la chirurgie aura plutôt fait en sorte que la mémoire à court-terme de Veronika en a été aggravée.

Au même moment, la maladie a gagné du terrain et elle a commencé à affecter ses membres, causant ainsi une paralysie de ses membres inférieurs.

Les médias locaux n'ont pas expliqué les raisons ayant poussé le conjoint de Veronika à la quitter, mais des images montrent la réaction de la femme chaque fois qu'elle "ré"apprend le départ de celui-ci.

Aux dires de la mère de Veronika, celle-ci se surprend souvent à souhaiter que le mari de sa fille retourne au bercail, même si de toute évidence, l'homme est passé à autre chose.

À Kazan, en Russie, là où vit Veronika, la population connaît très bien sa tragique histoire et tout le monde souhaite que la jeune femme sorte de ce cauchemar.

Rappelons que la porphyrie peut causer de nombreux ennuis de santé et récemment, on apprenait l'histoire de la petite Livia, une fillette de 2 ans de Paris.

Selon L'Est Républicain, la fillette ne peut même pas être exposée au soleil, car elle souffre d'une grave allergie à la lumière qui lui occasionne des douleurs insupportables.

Toujours selon L'Est Républicain,on explique cette maladie génétique par "une accumulation d’une porphyrine appelée protoporphyrine qui est produite en excès à partir de la moelle osseuse. La protoporphyrine s’accumule dans l’organisme en particulier dans les globules rouges, le foie et dans la peau qui devient sensible à la lumière."

Partager sur Facebook
753 753 Partages

Source: Metro · Crédit Photo: Courtoisie