Nouvelles : DERNIÈRE HEURE: Le Canada interdit la vente de boissons sucrées à haute teneur en alcool.

DERNIÈRE HEURE: Le Canada interdit la vente de boissons sucrées à haute teneur en alcool.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
354 354 Partages

La vente de boissons sucrées à haute teneur en alcool sera désormais interdite au Canada.

C'est le bureau de la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor, qui a confirmé à ICI Radio-Canada que les modifications apportées au Règlement sur les aliments et drogues entreraient en vigueur jeudi.

En décembre dernier, Santé Canada avait annoncé que le Règlement créerait une nouvelle catégorie de boissons alcoolisées "purifiées et aromatisées".

Cette nouvelle catégorie ferait ainsi en sorte que le taux d'alcool serait limité ainsi:

  • 7,2 % d’alcool dans des contenants de 355 ml;
  • 5,4 % d’alcool dans des contenants de 473 ml;
  • 4,5 % d’alcool dans des contenants de 568 ml;
  • 3,6 % d’alcool dans des contenants de 710 ml.

Alors que certains produits allaient jusqu'à offrir des boissons qui contenaient l'équivalent de 4 consommations, ces nouvelles limites feront en sorte que ces boissons n'iront plus au-delà de 1,5 consommation standard d'alcool.

Étant donné que les boissons riches en sucre font en sorte qu'elles masquent le goût de l'alcool, il a été démontré par Santé Canada que celles-ci entraînaient un risque de surconsommation accidentelle.

À cet effet, la ministre Petitpas Taylor a déclaré dans un communiqué: "Au Canada, les boissons alcoolisées purifiées et aromatisées vendues en portions individuelles ont causé de nombreuses hospitalisations et au moins deux décès depuis un an et demi. C'est tout à fait tragique. [...] Santé Canada est passé à l'action pour aider à protéger les Canadiens, en particulier les jeunes, contre la surconsommation non intentionnelle d'alcool, car une consommation excessive d'alcool peut causer des méfaits liés à l'alcool, y compris l'intoxication alcoolique aiguë et la mort."

Enfin, du côté de l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam a expliqué qu'elle espérait que ces modifications apportées au Règlement aideraient "à réduire les éventuels méfaits liés à l'alcool et à assurer la sécurité des jeunes".

Rappelons que le 26 février 2018, une adolescente de 14 ans nommée Athena Gervais s'était noyée dans un ruisseau derrière son école secondaire après avoir consommé ce type de boisson.

Partager sur Facebook
354 354 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: Courtoisie