Nouvelles : Des crimes comparés à ceux de Luka Rocco Magnotta troublent la police

Des crimes comparés à ceux de Luka Rocco Magnotta troublent la police

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3 3 Partages

Le SPVM a procédé à l'arrestation d'un suspect dont les crimes rappellent curieusement ceux associés à Luka Rocco Magnotta. Le suspect nommé Raymond Henry Muller serait le présumé auteur du meurtre de Cédric Gagnon, la 19e affaire d'homicide à survenir sur le territoire du SPVM depuis le début de l'année.

La comparaison avec l'affaire Magnotta n'est pas gratuite, car ce sont des enquêteurs du SPVM qui auraient eux-mêmes établi la comparaison en mentionnant la sordide histoire aux journalistes.

Comme l'a expliqué la journaliste Monic Néron sur les ondes du 98.5 FM, des policiers auraient qualifié l'histoire comme étant très troublante.

Suite à l'arrestation de Raymond Henry Muller, le suspect a été formellement accusé d'homicide et d'outrage à un cadavre.

L'homicide dont est accusé Muller concerne un jeune homme de Montréal, Cédric Gagnon, 39 ans, qui avait été porté disparu par sa famille au mois d'août.

Gagnon aurait été assassiné par Muller, mais c'est la suite des choses qui fait en sorte qu'on compare les gestes posés par Muller à ceux de Magnotta.

En effet, selon la journaliste Monic Néron, le cadavre de Cedric Gagnon aurait été découpé en morceaux, puis Muller aurait dispersé ces morceaux dans des boîtes qu'il aurait laissées un peu partout sur l'île de Montréal. Pour ajouter au côté très macabre de cette sombre histoire, il semble que certains morceaux n'auraient toujours pas été retrouvés, ce qui laisse croire que l'affaire pourrait surgir à nouveau dans les prochains jours.

Des policiers auraient commenté l'histoire auprès de la journaliste en qualifiant l'histoire de "véritable boucherie".

Selon ce qu'a indiqué la police, Muller était musicien et il avait un mode de vie très nomade. Ce dernier vivait auprès de sa famille dans un vieil autobus et il n'occupait aucun emploi tout en ayant aucune adresse de domicile fixe.

Muller est âgé de 51 ans et la police a dû mener une longue enquête avant d'être en mesure de retracer le suspect. Selon certaines sources proches de la police, l'enquête afin de retrouver Muller aurait duré près de deux mois.

Bien qu'on compare les gestes posés par Muller à ceux qui avaient rendu célèbre Magnotta, l'homme de 51 ans n'a pas envoyé les morceaux de cadavre par la poste et il s'est plutôt "contenté" de les disperser un peu partout sur le territoire de Montréal.

Il semblerait que Muller et sa victime se connaissaient, or la police ignore toujours pour le moment le mobile qui aurait pu pousser le tueur à poser de tels gestes sur l'homme de 39 ans.

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: FM 98,5 · Crédit Photo: Courtoisie