Nouvelles : Des jumelles siamoises luttent pour leur vie car elles doivent partager un seul corps avec leurs deux têtes.

Des jumelles siamoises luttent pour leur vie car elles doivent partager un seul corps avec leurs deux têtes.

Elles luttent en ce moment pour leur vie

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
861 861 Partages

Des jumelles siamoises luttent actuellement pour leur vie alors qu'elles doivent partager un seul corps à deux têtes.

Les jumelles pèsent ensemble à peine 7 kilos et seulement une des têtes peut bouger et être nourrie par l'entremise d'un tube.

Les deux fillettes nées au Cambodge ont été placées dans un incubateur et elles exigent une surveillance stricte de la part du personnel hospitalier.

Leur mère de 35 ans nommée Ket May est complètement sous le choc depuis son accouchement par césarienne le 3 mars dernier et jusqu'à ce jour-là, elle ignorait totalement qu'elle portait dans son ventre des siamoises, étant donné qu'elle n'était même pas en mesure de se permettre une échographie pour un prix d'environ 15 dollars US.

La mère explique qu'elle est heureuse d'avoir donné la vie, mais que la situation actuelle l'a plongée dans un état de détresse permanent.

On estime qu'environ un bébé sur 200 000 est siamois. 

Entre 40 et 60% de ces bébés meurent à la naissance tandis que 35% meurent après un jour de vie.

Les docteurs avaient décidé de procéder à un accouchement par césarienne après avoir découvert que le bébé pourrait sortir par les pieds.

Évidemment, ce fut le choc pour tout le monde au moment de sortir les jumelles siamoises du ventre de la mère.

Les parents des jumelles avaient déjà 3 autres enfants à la maison.

Bien que les docteurs assurent qu'ils feront tout en leur possible afin de sauver la vie des jumelles, ceux-ci avouent n'avoir aucune idée des chances de réussite.

Des spécialistes sont actuellement en train d'étudier toutes les avenues possibles pour que cette tragique histoire se termine sur une bonne note.

Partager sur Facebook
861 861 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Courtoisie