Nouvelles : Des magasins indiquent souhaiter réduire leurs heures d'ouverture.

Des magasins indiquent souhaiter réduire leurs heures d'ouverture.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,261 1.3k Partages

Alors que certains détaillants aimeraient bien que les centres d'achats réduisent leurs heures d'ouverture afin de pouvoir pallier à la pénurie de travailleurs, des propriétaires de centres d'achats sont plutôt de l'avis contraire, car ceux-ci souhaiteraient offrir plus d'heures d'ouverture aux restaurants se trouvant sur leurs propriétés.

Léopold Turgeon, PDG du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), a confirmé que certains détaillants étaient actuellement en discussion avec l'association afin de trouver une solution. Sans nommer les détaillants en question, le PDG du CQCD a expliqué à La Presse qu'il était de plus en plus difficile pour certains détaillants de trouver la main-d'oeuvre nécessaire afin de combler les 70 heures d'ouverture des centres d'achats: "Il y en a pour qui c'est un enjeu. Les marges sont très restreintes. Alors il y en a qui aimeraient ça [ouvrir moins]."

François Monat, propriétaire des boutiques de chaussures Jean-Paul Fortin et Clarks, est justement de l'avis des détaillants: "Si on veut améliorer la qualité du service qu'on donne, ce serait une avenue [réduire les heures d'ouverture]. On dilue le talent, c'est bien sûr. La pénurie nous touche tous. Ça nous faciliterait la tâche." Celui-ci ajoute toutefois qu'une telle solution pourrait être temporaire.

D'autres propriétaires de boutiques affirment que si aucune décision n'est prise rapidement, la pénurie obligera tout simplement les commerces à emprunter cette voie.

Mais une telle avenue ne plaît pas du tout aux propriétaires des centres d'achats, dont notamment Danielle Lavoie, vice-présidente principale et directrice du portefeuille de l'est du Canada chez Cadillac Fairview. 

Comme l'explique Danielle Lavoie, celle-ci souhaite évidemment donner satisfaction aux détaillants, mais selon elle, la solution n'est pas de réduire les heures d'ouverture: "Notre point de vue serait plutôt dans le sens contraire. On a beaucoup de pertes de ventes en fin de journée."

Les discussions à cet effet devraient se poursuivre au cours des prochaines semaines.

Partager sur Facebook
1,261 1.3k Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Courtoisie