Nouvelles : Des médecins donnent à un patient sa jambe amputée comme oreiller

Des médecins donnent à un patient sa jambe amputée comme oreiller

Une histoire qui soulève l'indignation.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,450 1.5k Partages

Ghanshyam, 28 ans, a été gravement blessé dans un accident d'autobus. Après avoir été amputé d'une jambe, il a demandé un oreiller. Mais plutôt que de lui offrir un oreiller confortable, les médecins ont placé sa jambe amputée sous sa tête! 

«Quand nous sommes arrivés à l'hôpital, nous avons vu que sa jambe a été utilisée comme oreiller», a indiqué l'un des proches de Ghanshyam, Janaki Prasad, sur NDTV. 

«J'ai demandé à plusieurs reprises aux médecins d'intervenir, mais ils ont refusé», a-t-il ajouté. 

Les médecins de l'hôpital Maharani Laxmibai dans l'Etat de l'Uttar Pradesh, en Inde, auraient alors suggéré aux proches d'acheter eux-mêmes un oreiller au marché local. 

La direction de l'hôpital, informée de cette affaire, a suspendu les deux médecins responsables le temps de mener une enquête. 

«Nous avons mis en place un comité de quatre personnes pour établir qui a posé la jambe amputée sous la tête du patient», a déclaré Sadhna Kaushik, responsable de l'hôpital Maharani Laxmibai à Jhansi, à l'Agence France-Presse.

«Des mesures fermes vont être prises s'il s'agit d'une faute de notre personnel», a-t-il ajouté après que des images montrant le patient sur une civière avec sa jambe amputée sous sa tête aient été largement diffusées.

En Inde, plusieurs hôpitaux publics manquent cruellement de fonds. Ils sont sous-financés, ils manquent de personnel et sont aussi mal équipés. De plus, l'État d'Uttar Pradesh est l'un des plus pauvres. Les 200 millions d'habitant doivent régulièrement faire preuve de patience pour rencontrer un médecin. 

Un médecin sans licence a été arrêt dans un hôpital public de cet État le mois dernier après avoir contaminé une cinquantaine de personnes du VIH avec une seringue qu'il avait réutilisée. Un an plus tôt, une pénurie d'oxygène a causé la mort de plusieurs dizaines de jeunes enfants. 

Partager sur Facebook
1,450 1.5k Partages

Source: BFMTV · Crédit Photo: Capture d'écran