Nouvelles : Des parents qui vont perdre un 4e enfant d'une maladie génétique se font dire de se faire stériliser
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Des parents qui vont perdre un 4e enfant d'une maladie génétique se font dire de se faire stériliser

Des commentaires méchants.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
688 688 Partages

Les parents de Jade Lake vivent actuellement des temps très difficiles. Leur fille n'a peut-être que 8 ans, mais d'ici peu de temps, elle va bientôt mourir des suites d'une grave maladie. Et comme si ne n'était pas assez éprouvant comme cela, il s'agira du quatrième enfant qu'ils perdront ainsi.

Les trois enfants précédents du couple sont nés avec la maladie et ceux-ci en sont tous décédés.

Angel est morte à l'âge de 3 ans en 2011, AJ est mort à l'âge de 3 mois en 2014 et un an plus tard, Jasmine mourait à l'âge de 9 ans.

Maintenant, cela risque de vous surprendre, mais alors qu'on serait tenté de croire que le couple de parents a eu droit à plusieurs messages de sympathie en raison des épreuves qu'ils ont traversées, c'est plutôt le contraire qui s'est produit. En effet, de nombreux internautes et même des proches des parents leur ont dit à plusieurs reprises qu'ils devraient se faire stériliser.

Or, même malgré tous ces commentaires méchants, les parents disent ne pas se laisser influencer par ceux-ci et ils préfèrent se concentrer sur chaque minute qu'ils ont la chance de passer en compagnie de Jade. 

Comme la mère de Jade l'explique, chaque soir, elle ignore si sa fille se réveillera le lendemain. 

La maladie génétique qui affecte Jade s'attaque au centre de son cerveau et il ralentit progressivement ses facultés neurologiques jusqu'à causer la mort.

De tous les enfants du couple, Jade est la première à être parvenue à marcher et à parler. Ses parents croient qu'avec un peu de chance, elle pourrait vivre encore 5 ans.

Toutefois, l'état de Jade s'est rapidement détérioré dans les 6 derniers mois et ses parents espèrent que ce déclin se ralentira.

Souhaitons donc bonne chance aux parents de Jade et qui sait, peut-être que d'ici quelques années, les médecins trouveront un traitement qui leur permettront de ne pas revivre le même cauchemar que les trois fois précédentes.

Partager sur Facebook
688 688 Partages

Source: Metro
Crédit Photo: Courtoisie