Nouvelles : Des policiers semblent ridiculiser les sans-abri dans une publication Facebook qui est devenue virale.

Des policiers semblent ridiculiser les sans-abri dans une publication Facebook qui est devenue virale.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Deux policiers ont causé l'indignation des internautes suite à la publication d'une image d'eux semblant ridiculiser les sans-abri au cours de la période des fêtes.

Le message montre les deux officiers brandissant une soi-disant "courtepointe" faite à partir de panneaux en carton qui aurait été confisqués à des sans-abri de la ville. Le texte qui accompagne la photo dit: "Nous voulions souhaiter à tout le monde dans le quatrième arrondissement un Joyeux Noël, en particulier notre capitaine. J'espère que vous apprécierez notre courtepointe sans-abri. Sincèrement, Patrouille Panhandler".

Les deux agents, Preston McGraw et Alexandre Olivier, ont respectivement obtenu leur diplôme de l'Académie de Police en février 2018 et en janvier 2019. Deux autres personnes sont également identifiées dans l'image, mais on ignore le rôle qu'ils jouaient dans cette photo qui semble avoir été prise à l'intérieur d'un bureau de la police.

Le chef de police Lawrence Battiste, qui a longtemps été un défenseur des sans-abri dans la ville de Mobile, a présenté des excuses au nom de son organisation: "En tant que service de police chargé de servir et de protéger notre communauté, nous présentons nos plus sincères excuses pour le geste insensible d'un message Facebook de deux de nos agents où ils brandissent une "courtepointe" sans abri faite de cartons. Bien que nous ne tolérons pas la mendicité et que nous devons faire respecter les ordonnances de la ville qui limitent la mendicité, il n'est jamais de notre intention ou de notre désir en tant que service de police d'exposer ceux qui se trouvent dans une situation d'itinérance. Au lieu de cela, notre position a toujours été de nous associer à des fournisseurs de services communautaires pour nous aider à aider les personnes confrontées à l'itinérance dans l'espoir d'améliorer leur qualité de vie".

Depuis la mise en ligne de l'image controversée, celle-ci a été partagée plus de 10 000 fois et elle a généré plus de 3 000 commentaires. Beaucoup de ces commentaires prétendent que l'image est de mauvais goût, surtout pendant la période des Fêtes.

Les autorités de Mobile ont adopté pour la première fois une loi controversée sur la mendicité en 2010. En vertu de la règle de la ville, demander de l'argent n'est autorisé qu'à l'extérieur du centre-ville.

La loi a été conçue afin de pouvoir être appliquée strictement dans une petite zone populaire auprès des touristes et des visiteurs. Si la loi se limite à ce secteur, c'est afin de se conformer aux décisions des tribunaux fédéraux qui ont jugé que les interdictions à l'échelle de la ville sur la mendicité étaient une violation inconstitutionnelle de la liberté d'expression.

La mendicité dans la zone réglementée peut entraîner une amende pouvant aller jusqu'à 500 $, des travaux communautaires et/ou jusqu'à 6 mois d'emprisonnement, selon la décision de la cour municipale.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Al.com · Crédit Photo: Capture d'écran