Nouvelles : Des touristes Sud-Américains viennent au Québec pour cambrioler des maisons.

Des touristes Sud-Américains viennent au Québec pour cambrioler des maisons.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,396 2.4k Partages

Généralement, quand les touristes se rendent ici au pays, c'est pour découvrir l'hiver québécois ou sinon, afin de vivre l'expérience de se trouver parmi autant de francophones en Amérique du Nord. Toutefois, voilà qu'un nouveau secteur s'est développé dans l'industrie du tourisme et malheureusement, ça ne fait vraiment pas le bonheur de personne, car cette nouvelle façon de faire du tourisme consiste à cambrioler des maisons!

La nouvelle plutôt surprenante a été dévoilée par le Journal de Montréal qui prétend avoir reçu ces informations de la part d'une source jugée comme étant sûre. Dans une entrevue accordée au journal, la source aurait déclaré: "Ce sont principalement des Chiliens qui arrivent au pays en tant que visiteurs, dévalisent des maisons, envoient l’argent dans leur pays et retournent chez eux, à moins de se faire attraper."

Jusqu'ici, on estime qu'une vingtaine de cas seraient survenus, mais comme l'explique la source, ces "touristes voleurs" sont de plus en plus habiles et ainsi, il est fort probable que plusieurs incidents du genre soient passés sous le radar de la police.

Le phénomène n'est pas exclusif au Canada et au Québec, car Interpol enquête déjà à cet effet tandis que le FBI a surnommé ces voleurs comme étant des "South American Theft Groups (groupes de voleurs sud-américains)".

L'avocat Michael Morena, qui a déjà défendu par le passé quelques-uns de ces "touristes voleurs", a expliqué au journal: "D’expérience, quand ils se font attraper et condamner, la plupart se font déporter dans leur pays après avoir purgé les deux tiers de leur peine."

Si le phénomène a récemment effectué un retour dans les manchettes, c'est notamment en raison des arrestations de Christopher Jes Pena Dote, Ritchy Nicolas Medel Cardenas et Carlos Ivan Urra Aranis, âgés respectivement de 33, 22 et 29 ans.

Le 4 mars dernier, le groupe d'hommes a été trouvé coupable d'avoir perpétré deux introductions par effraction à Saint-Eustache.

Enfin, comme le phénomène se propage un peu partout dans les pays où l'économie se porte bien, celui-ci ne devrait pas disparaître avant longtemps, mais comme l'explique le groupe de recherche South American Theft Group Intelligence Network, c'est en s'organisant qu'on parviendra à mieux contrer ce problème. Toutefois, le combat ne sera pas facile: "Ces groupes sont souvent constitués de personnes venant du même village, ce sont des groupes tissés serrés, indique l’agence fédérale américaine sur son site internet. Leurs équipes sont extrêmement mobiles, ils bougent de ville en ville et même de pays en pays."

Partager sur Facebook
2,396 2.4k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Courtoisie