Nouvelles : Deux snowbirds en motorisé tentent de faire leur épicerie dans deux supermarchés au Lac-Saint-Jean

Deux snowbirds en motorisé tentent de faire leur épicerie dans deux supermarchés au Lac-Saint-Jean

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Deux snowbirds en provenance des États-Unis ont été surpris à vouloir faire leur épicerie dans deux épiceries de Saint-Félicien, au Lac-Saint-Jean, alors qu'ils devaient se soumettre à une quarantaine de 14 jours. 

Les deux voyageurs se sont d'abord rendu au Métro D. Boutin où l'entrée leur a été refusée, mais ils se sont ensuite rendus au IGA juste en face. Heureusement, les employés du Métro avaient alerté les employés du IGA, ce qui a permis d'intercepter rapidement les deux snowbirds. 

« Malheureusement, trop de gens inconscients ne prennent pas au sérieux les recommandations de notre gouvernement Legault et mettent la vie du personnel des services essentiels en danger mais aussi, la vie de toute une population », a déploré le IGA Marché Lamontagne et fille, sur Facebook. 

« Depuis le début de la crise du covid-19, nous avons mis toutes les mesures des recommandations relatives à la santé et à la sécurité sanitaires pour protéger notre personnel ainsi que notre clientèle. Et... nous continuons de le faire, pour tout ce que nous pouvons contrôler », a assuré le supermarché. « Nous prenons la situation très au sérieux et d'aucune façon nous tolérerons les gens qui ne respectent pas les recommandations. »

Le IGA Marché Lamontagne et fille a ensuite répété que les snowbirds, les personnes âgées, les enfants et les personnes à risque devraient rester à la maison. 

« Nous vous offrons des possibilités : la commande en ligne, la commande par courriel ainsi que la commande par téléphone. Il suffit d'avoir un peu de patience », a souligné le IGA. « Merci de votre compréhension et merci de respecter les recommandations du confinement. »

La nouvelle a rapidement fait le tour du Québec et les internautes ont été nombreux à réagir. 

« En tous cas, on ne pouvait pas le manquer ! Avec son gros motorisé, c'est sur qu'on l'identifiait tout de suite comme snowbird! Pas trop brillant comme stratégie et il ne pouvait ignorer ce qui se passe; tout le monde est au courant. A sa place je me promènerais avec un sac de papier sur la tête: çà ne protège pas du virus mais çà cache la honte d'avoir eu un comportement aussi anti-social... », a commenté l'un d'eux. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Facebook · Crédit Photo: Facebook