Nouvelles : Deux succursales de Jean-Coutu gonflent astronomiquement leurs prix.

Deux succursales de Jean-Coutu gonflent astronomiquement leurs prix.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Depuis que le gouvernement Legault a commencé à annoncer des mesures drastiques afin de freiner la propagation du coronavirus, de nombreux consommateurs ont littéralement paniqué, vidant ainsi les étagères des commerces. Or, voilà qu'une succursale de la chaîne de pharmacies Jean Coutu aurait tenté de profiter de l'occasion afin de gonfler ses prix sur plusieurs articles indispensables en cette période de crise.

La nouvelle très choquante a commencé à circuler après qu'une internaute a partagé des photos prises dans une succursale de Lachine.

Crédit photo: Sophie Lapierre

À titre d'exemple, le prix des paquets de masques protecteurs a gonflé jusqu'à un montant de 59.99$.

Crédit photo: Sophie Lapierre

Les bouteilles de Purell sont vendues à un prix exorbitant.

Crédit photo: Sophie Lapierre

Les bouteilles de produits de nettoyage contre les germes ont considérablement gonflé aussi.

On comprend donc l'internaute qui a partagé ces photos d'avoir accompagné sa publication du message suivant:

"Sérieux Jean Coutu tu m'écoeures... profitez du malheur et de la peur de la population pour vendre à des prix démesurés...c'est ridicule !!

Quelle est votre phrase publicitaire dont...?

ha oui...chez Jean Coutu, on trouve de tout même un ami"

Sachez que moi, vous n'êtes plus mon ami et j'espère sincèrement que vous perdrez d'autres amis à voler le monde comme vous le faites!!

J'ai mis public, vous pouvez partagez."

La publication est évidemment devenue rapidement virale et peu de temps après, la compagnie aurait contacté l'internaute afin de l'informer qu'elle corrigerait la situation sans tarder.

Comme l'a indiqué l'internaute, "le groupe Jean Coutu se charge de cette situation [...] et elle n’endosse pas" les franchisés qui oseraient agir de la sorte.

Souhaitons que le message circule et que les autres commerces qui seraient tentés de s'adonner à de telles pratiques y repensent à deux fois.

Disons-le, quand cette crise sera derrière nous, ce genre de souvenir pourrait demeurer très longtemps dans la mémoire de plusieurs consommateurs. Bravo à Jean Coutu d'avoir corrigé rapidement cette situation et souhaitons-lui de ne pas avoir perdu trop d'amis.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Petit Petit Gamin · Crédit Photo: Capture d'écran