Nouvelles : “Dieu, prends-moi, je t'en prie.”

“Dieu, prends-moi, je t'en prie.”

C'est tellement tragique de s'enlever la vie, surtout à cet âge.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
958 958 Partages

Un garçon de 7 ans qui n'était plus capable de subir de l'intimidation a laissé une lettre de suicide déchirante à sa professeure.

La lettre laissée par l'enfant sur le bureau de l'enseignante contenait un message très bref, mais aussi très éloquent qui affirmait: "Dieu, prends-moi, je t'en prie."

Quelques semaines auparavant, le petit Jack Wilkinson avait été la cible d'une bande de jeunes brutes qui l'avaient frappé pendant une dizaine de minutes sur le terrain de jeu.

La mère du jeune garçon, Kristy Sturgess, a expliqué au Daily Mail Australia que la situation que Jack vivait était tout simplement insupportable pour un enfant de son âge. À 7 ans seulement, le petit Jack souffre déjà de crises d'anxiété en raison de l'intimidation qu'il doit subir à tous les jours.

Pour ajouter au malheur de Jack, les souffres d'anxiété dont il souffre sont causés principalement par ce qu'il subit, mais lorsqu'il subit ces crises, ses camarades de classe en profitent pour le dénigrer encore davantage en disant qu'il est fou.

En d'autres mots, Jack est en quelque sorte victime d'un effet pervers d'entraînement où plus il subit de l'intimidation et plus il est vulnérable et ainsi de suite.

Malgré son très jeune âge, ce n'est pas d'hier que Jack subit de l'intimidation et l'an dernier, il avait été attaqué à la tête par d'autres camarades de classe.

La mère de Jack a décidé de partager l'histoire de son fils avec les autres internautes afin de faire savoir aux parents qu'il existe des ressources qui viennent en aide autant aux enfants qui se trouvent dans cette situation, mais aussi, à leurs parents.

Ce n'est jamais évident de voir que son enfant est en détresse et on ne sait pas toujours comment réagir. Heureusement dans le cas de Jack, grâce à la lettre qu'il a laissée à son enseignante, son entourage a pu intervenir avant qu'il ne soit trop tard.

Partager sur Facebook
958 958 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie