Nouvelles : Elle croyait que sa tumeur était due à un cancer, mais il s'agissait d'un rare parasite

Elle croyait que sa tumeur était due à un cancer, mais il s'agissait d'un rare parasite

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une femme d'une trentaine d'années résidant en Alberta croyait que sa tumeur était due à un cancer, mais elle s'est rendu compte il y a peu qu'il s'agissait d'un rare parasite.

C'est CTV News qui rapporte l'histoire de Cassidy Armstrong, une femme de 36 ans qui vit dans la ville d'Edmonton. Pendant un long moment, elle a cru que la tumeur qu'elle avait développée était le fruit d'un cancer, mais elle a appris récemment que la cause était en réalité un rare parasite. En novembre dernier, elle a été opérée de sa tumeur qui avait la taille d'un pamplemousse, mais c'est seulement un ou deux jours après qu'elle a appris la véritable raison de son développement au sein de son organisme. 

Elle a expliqué à CTV News qu'elle a appris cette nouvelle d'un groupe de médecins. Ils lui ont appris qu'elle avait attrapé un rare parasite appelé Echinococcus multilocularis. La chaîne de télévision explique qu'il peut être transmis à l'homme par des chiens, des renards ou encore des coyotes. Pour Cassidy Armstrong, c'est l'incompréhension la plus totale parce qu'elle ne possède pas d'animal de compagnie, lave toujours ses mains et ses légumes.

CTV News raconte que les médecins lui ont dit qu'elle pourrait détenir ce parasite depuis 10 ans. D'ailleurs, ses symptômes ont commencé il y a plusieurs années lorsqu'elle se sentait fatiguée très souvent en plus d'avoir une douleur importante au niveau des côtes. Au début, les tests sanguins et autres analyses n'ont rien donné. Finalement, après des tests plus approfondis, les médecins ont découvert qu'elle avait un cancer du foie. Elle a par la suite subi une opération où le corps médical lui a enlevé notamment 65% de son foie.

Cassidy Armstrong va être sous traitement médical pour le reste de sa vie au cas où il reste encore des restes de son parasite dans son organisme, raconte CTV News. La chaîne de télévision indique qu'il est possible d'éviter ce genre de parasite en se lavant les mains correctement et en bien lavant ses légumes. Il s'agit d'un parasite qui ne se transmet pas d'humain à humain, mais un chien peut vous le transmettre. Pour Cassidy Armstrong, le mystère demeure complet concernant la manière dont elle a attrapé ce parasite rare.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Adobe Stock