Nouvelles : Les immigrants qui ne parlent pas anglais pourraient ne plus recevoir d'argent du gouvernement en Australie

Les immigrants qui ne parlent pas anglais pourraient ne plus recevoir d'argent du gouvernement en Australie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,356 3.4k Partages

En Australie, Pauline Hanson propose un nouveau plan radical pour son parti One Nation : couper tous les avantages fiscaux comme l'assurance chômage aux immigrants qui ne parlent pas anglais après avoir passé 18 mois au pays. Ces personnes pourraient alors être privées d'un montant de 550 $ par mois du gouvernement. 

Selon le recensement de 2016, il y aurait 820 000 personnes en Australie qui ne parlent pas l'anglais. 

« Sans incitation, les gens vont continuer sur la voie actuelle, ce qui est un désastre pour l'Australie », a déclaré Mark Latham, le leader du parti One Nation. « C'est un aperçu saisissant de la division et de la ségrégation de notre société actuelle. »

« Ce n'est pas un droit en Australie », a-t-il ajouté pour répondre à ceux qui lui demandent de laisser les immigrants parler la langue de leur choix. « Cela crée un séparatisme. Les gens n'ont pas de lien commun de citoyenneté, d'appartenance à la même société. »

« J'ai observé des changements à l'ouest de Sydney au cours des 10 dernières années que je n'aurais jamais pensé voir se réaliser. Cela est principalement lié à la dépendance à l'aide sociale et aux enclaves ethniques non anglophones », a-t-il continué. « C'est le résultat de migration peu qualifiée, c'est le résultat de certains groupes ethniques qui se rassemblent dans les enclaves ethniques. »

D'après Mark Latham, la maîtrise de l'anglais est essentielle en Australie pour travailler. 

« Pour participer à des groupes communautaires, mener une bonne vie sociale, il est essentiel de parler anglais », a-t-il expliqué. « Si vous regardez la carte des arrestations liées au terrorisme dans l'ouest de Sydney, il y a une corrélation entre les enclaves ethniques et ces lieux [...] Un problème majeur de débat public est la question de l'intégration islamique. »

Le parti One Nation a une plate-forme idéologique fortement nationaliste et conservatrice. Hanson et d'autres membres du parti ont nié que le parti était raciste. Hanson a déclaré que « la critique n'est pas le racisme » à propos de ses déclarations sur l'immigration et la race. Hanson a également dit qu'elle apprécie la compagnie d'autres ethnies et accueille les gens en Australie quels que soient leurs origines, mais ne veut pas que d'autres cultures influencent trop l'Australie.

Les prochaines élections auront lieu cette année. Lors des élections de 2016, le parti a recueilli 4,3 % des voix au niveau national. 

Partager sur Facebook
3,356 3.4k Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Adobe Stock