Nouvelles : En Syrie, un père doit inventer un “jeu” pour sa fille alors que des bombes tombent à proximité.

En Syrie, un père doit inventer un “jeu” pour sa fille alors que des bombes tombent à proximité.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La vidéo d'un père en Syrie qui a inventé un "jeu" pour sa fille alors que des bombes tombaient à proximité a ému des milliers d'internautes.

Dans la vidéo en question, le père se filme en compagnie de sa fille et c'est alors qu'on entend un bruit inquiétant qui provient de l'extérieur.

Le père emprunte alors un ton "amusant" en invitant sa fille à deviner s'il s'agit d'une bombe ou d'un avion.

La fillette, qui est amusée par le "jeu" de son père, répond alors qu'elle souhaite qu'il s'agisse d'une bombe, car ils pourront rigoler.

L'instant d'après, une détonation se fait entendre, ce qui confirme au père et à sa fille qu'il s'agit d'une bombe, puis la fillette explose de rire.

La scène très bouleversante rappelle curieusement le film "La vie est belle", dans lequel un père faisait croire à son fils que le camp de concentration dans lequel il se trouvait faisait partie d'un grand jeu.

Le film qui avait été réalisé par Roberto Begnini présentait un portrait troublant des conditions dans lesquelles devaient vivre les prisonniers de ces camps de concentration, mais il racontait aussi l'histoire très touchante de l'amour d'un père envers son fils.

Dans le cas de la vidéo montrant ce père et sa fille lors d'un bombardement, il est très difficile de retenir ses larmes.

Rappelons que le père et la fille se trouvent dans la région d’Idleb, où se trouve le dernier bastion des jihadistes et des rebelles, alors que ce secteur fait l'objet de bombardements par le régime de Bachar al-Assad.

Enfin, le père de 32 ans nommé Abdullah a répondu aux questions d'une journaliste turque nommée Mehmet Algan et celui-ci a expliqué la raison qui l'avait mené à inventer ce "jeu" avec sa fille: "J’ai cherché une solution pour faire de ces bombardements une source de bonheur, pas de peur. Je lui ai expliqué que ces bruits de bombe provenaient de jouets, que ce n’était pas effrayant".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Sud Ouest · Crédit Photo: Capture d'écran