Nouvelles : Excursion mortelle au Lac-Saint-Jean: quatre autres motoneiges sont retrouvées sous l'eau

Excursion mortelle au Lac-Saint-Jean: quatre autres motoneiges sont retrouvées sous l'eau

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

La troublante histoire concernant l'expédition en motoneige au Lac-Saint-Jean qui a causé la mort d'un guide ainsi que la disparition de 5 touristes d'origine française se poursuit et la Sûreté du Québec (SQ) a révélé que quatre autres motoneiges avaient été retrouvées jeudi en fin d'après-midi.

Selon la SQ, les quatre motoneiges se trouvaient dans le même secteur que les deux motoneiges qui avaient été retrouvées la veille en après-midi, soit à l'embouchure de la Grande-Décharge, à Saint-Henri-de-Taillon.

Quant aux 5 touristes d'origine française, ceux-ci sont toujours portés disparus et les recherches se poursuivent.

Jeudi en après-midi, les autorités révélaient l'identité des 5 touristes disparus et il s'agit de Gilles Claude, 58 ans, Yan Thierry, 24 ans, Jean-René Dumoulin, 24 ans, Julien Benoît, 34 ans et Arnaud Antoine, 25 ans.

Les recherches devraient continuer vendredi matin et jusqu'ici, la SQ a dû déployer l'artillerie lourde. En tout, on rapporte qu'une trentaine de policiers ont participé aux recherches, en plus des équipements spécialisés, des embarcations et même d'un hélicoptère.

Rappelons que c'est mardi soir qu'un guide et un groupe réunissant 8 touristes d'origine française se sont aventurés sur la rivière Grande-Décharge, un secteur évité par tous les habitués de motoneige du coin. 

Lorsque la glace a cédé sous le poids des motoneiges, deux touristes sont arrivés à aider un des leurs à s'extirper de l'eau, or les 5 autres touristes sont disparus sous l'eau. Ce sont les trois touristes survivants qui ont alerté les autorités après s'être rendus dans un dépanneur à proximité.

Le guide Benoît L’Espérance, un homme de 42 ans, a été conduit d'urgence à l'hôpital, mais son décès a été constaté peu après son arrivée.

Selon plusieurs habitués de la motoneige qui vivent dans le secteur où s'est produite la tragédie, l'hypothèse la plus plausible est que le groupe aurait décidé d'emprunter un raccourci afin d'arriver plus rapidement à leur destination. 

Plus de détails à venir...

Source: Zone 911 · Crédit Photo: Capture d'écran