Nouvelles : Fillette décédée à Granby: «C’est comme si on la tuait une deuxième fois!»

Fillette décédée à Granby: «C’est comme si on la tuait une deuxième fois!»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
968 968 Partages

Le chroniqueur Richard Martineau semblait outré par le fait que le nom et la photo de la fillette décédée à Granby aient été retirés de son avis de décès et du site web de la maison funéraire. 

« Ils ont mis une photo de statue et ils ont changé son nom pour "La Petite" », a déploré Richard Martineau dans sa chronique « Réveillez-vous », ce vendredi matin, sur les ondes de LCN.

Voici une capture d'écran qui montre très bien ce que Richard Martineau explique dans sa chronique : 

« On l’a mise en terre et on ne peut même pas vous montrer une photo d’elle. Elle n’a pas de nom, elle n’a pas d’identité. Tu ne peux pas savoir à quel point ça me fait de la peine! », a-t-il continué.

Pour Richard Martineau,  « c’est comme si on la tuait une deuxième fois ».

« C’est comme si elle n’avait pas d’identité, si elle n’avait rien, dénonce Richard Martineau. C’est épouvantable. Je ne comprends pas cette histoire-là. C’est bien beau la protection de l’identité, mais est-ce qu’on pousse ça un peu trop loin dans son cas? », a-t-il demandé. 

À LIRE AUSSI : 

Fillette décédée à Granby: un homme publie la photo de la victime dans son cercueil sur Facebook

Fillette décédée à Granby: Le frère de l'accusé tient à mettre les choses au clair

Mario Dumont écrit une lettre bouleversante adressée à la fillette décédée à Granby

Fillette décédée à Granby: Voici les raisons pourquoi on ne peut pas vous révéler son identité

Partager sur Facebook
968 968 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Courtoisie