Nouvelles : Fillette décédée à Granby: Voici les raisons pourquoi on ne peut pas vous révéler son identité
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Fillette décédée à Granby: Voici les raisons pourquoi on ne peut pas vous révéler son identité

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
757 757 Partages

Alors que des photos et les noms des personnes impliquées dans l'affaire de la fillette décédée à Granby circulent sur les réseaux sociaux, de nombreux médias ont été questionnés à propos du fait qu'ils n'aient pas fait circuler ces informations à leur tour. 

À cet effet, le porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales, Jean-Pascal Boucher, a expliqué suite à la comparution du père et de la belle-mère de la victime: "Une ordonnance de non-publication a été ordonnée par le tribunal. Elle interdit la publication de tout élément qui pourrait tendre à identifier les témoins dans la cause et la victime."

D'ailleurs, une telle précaution est déjà prévue par l'article 11.2.1 de la Loi sur la protection de la jeunesse qui stipule que: "on ne peut publier ou diffuser une information permettant d’identifier un enfant ou ses parents, à moins que le tribunal ne l’ordonne ou ne l’autorise".

Même si les informations circulent sur les réseaux sociaux, les médias doivent absolument se conformer à l'ordonnance de non-publication, et ce, autant en ce qui concerne l'identité de la fillette, son père, sa belle-mère, ou tout autre proche.

La Loi sur la protection de la jeunesse interdit aussi de dévoiler l'adresse, ou le nom de la rue où le drame s’est déroulé, et le nom de l’école que la fillette fréquentait, et ce, pour les mêmes raisons de confidentialité.

Toujours selon Jean-Pascal Boucher: "L’ordonnance vise les témoins dans l’affaire. Il y a des liens entre les individus liés à l’enquête qui pourraient être identifiés et ça pourrait nuire au processus judiciaire."

Ainsi, maintenant que le public est informé à propos de ces interdictions à respecter, les internautes comprendront mieux pourquoi il est très important de préserver l'identité des personnes impliquées et de ne pas publier les photos des personnes impliquées en laissant leur visage à découvert.

Rappelez-vous aussi qu'il est peut-être préférable de ne pas participer à la diffusion de ces images et de ces informations sur les réseaux sociaux.

Partager sur Facebook
757 757 Partages

Source: TVA Nouvelles
Crédit Photo: Courtoisie