Nouvelles : François Legault: “les réserves de propane au Québec ne pourraient pas fournir pour plus que 5 jours”

François Legault: “les réserves de propane au Québec ne pourraient pas fournir pour plus que 5 jours”

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Alors que le spectre d'une pénurie de propane plane sur le Québec, le gouvernement fédéral tarde à intervenir dans le conflit de travail qui touche le CN.

Selon ce qu'a révélé le premier ministre François Legault, la grève qui touche le CN aurait débuté alors qu'on estimait que les réserves de propane au Québec ne pourraient pas fournir pour plus de 5 jours. Le chef de la Coalition avenir Québec a expliqué que cette éventuelle pénurie pourrait avoir de graves conséquences dans les hôpitaux, les maisons de soins infirmiers et les fermes.

Ce n'est que le 5 décembre que le retour au Parlement est prévu, mais Legault a fait savoir qu'il souhaitait vivement que Justin Trudeau et les partis d'opposition adoptent une loi de retour au travail avant cette date, étant donné qu'un règlement entre le chemin de fer et le syndicat ne semble pas être en voie de se concrétiser.

Bien que le Québec ne soit pas encore en situation de pénurie, le gouvernement a déjà commencé à rationner les réserves de propane, faisant ainsi en sorte que moins de la moitié des six millions de litres typiques par jour est utilisée.

Jeudi, le premier ministre Legault déclarait: "Nous avons commencé à faire des choix. Cela signifie que nous en avons assez pour quatre jours, quatre jours et demi".

Les centres de santé et les résidences de retraite ont été placés en priorité afin d'assurer un chauffage au propane tandis que les fermes pourront aussi continuer à assurer le séchage des étables à grains et des serres. 

Alors qu'il répondait aux questions des journalistes, Legault a fourni des exemples qui donnent une idée claire de l'ampleur du problème: "Nous pourrions perdre beaucoup d'animaux, beaucoup de nourriture. Nous sommes dans une situation d'urgence. Honnêtement, nous ne pouvons pas laisser traîner cette grève pendant une longue période".

Du côté de la chef de la direction de l'Association canadienne du propane, Nathalie St-Pierre, celle-ci ne cache pas que les effets d'une grève pourraient rapidement se faire ressentir: "Cela a un impact énorme. Nous sommes très inquiets, parce que l'infrastructure du propane repose fortement sur le rail. Il n'y a pas de pipeline qui apporte du propane au Québec. [...] Certains agriculteurs se font dire qu'ils n'auront pas accès au propane pour sécher leurs cultures, parce qu'il y a des applications prioritaires qui doivent être prises en charge. Vous allez devoir choisir entre les poulets vivant dans une grange et les cultures de séchage".

Enfin, en ce qui concerne la présidente de la Fédération canadienne de l'agriculture, Mary Robinson, celle-ci a déclaré que la grève survenait à un "moment dévastateur pour les agriculteurs", tout en ajoutant que "Les agriculteurs ne reçoivent pas de paiement pour leurs produits jusqu'à ce qu'ils atteignent le port, et la grève ferroviaire rend cela impossible. Cela créera d'énormes problèmes de trésorerie pour les agriculteurs, qui ont besoin de ces paiements pour rembourser leurs prêts, investir dans leurs opérations et se préparer pour la nouvelle année".

Source: Global News · Crédit Photo: Zuma Press