Nouvelles : Hubert Lenoir se fait complètement démolir par des critiques français

Hubert Lenoir se fait complètement démolir par des critiques français

Et ils ne mâchent pas leurs mots

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Hubert Lenoir a connu l'an dernier un succès retentissant au Québec, avec trois trophées Félix remportés au gala de l'ADISQ, soit Album de l'année, Chanson de l'année et Révélation de l'année. Il tente maintenant de conquérir la France, où son album Darlène est sorti le 1er février.

S'il a reçu plusieurs éloges des médias français, dont l'incontournable magazine musical Les Inrockuptibles, le jeune excentrique est toutefois loin de faire l'unanimité. La Clique du Plateau a déniché un extrait du podcast La Dispute, produit par la radio française France Culture, dans lequel des critiques s'acharnent sur le cas de l'artiste de 24 ans. 

Les journalistes lui reprochent entre autres des mélodies faciles, mais aussi une attitude faussement provocatrice. « Du fard à paupières à paillettes mis sur une peau finalement très lisse et du gloss mis sur une langue bien pendue » résume en premier lieu la journaliste Pascaline Potdevin. Ce sera finalement celle qui sera la plus tendre envers Hubert Lenoir, avouant qu'il y a quand même « plein de choses qu'elle aime beaucoup » dans son album. 

La prochaine journaliste à se prononcer, Clémentine Goldzal, fait quant à elle une critique assassine d'Hubert Lenoir.« Il m'est apparu comme une sorte de symptôme hyper triste de la génération Y [...], un mec qui en fait reste complètement à la surface des choses, emprunte ici et là des oripeaux (des faux brillant) parce que tout d'un coup il trouve ça cool, ou parce que ça fait de l'effet.»

«Il y a trois ans il était dans un groupe de folk et maintenant là il s'est dit qu'en fait c'était cool de porter du rouge à lèvres [...] Cette espèce de provocation pré-mâchée, ça m'énerve » poursuit-elle. 

Selon elle, l'alter-ego d'Hubert Lenoir serait Xavier Dolan, avec « son amour pour le mauvais goût et pour lui-même », sans toutefois l'acidité du cinéaste.

Olivier Lamm, son collègue, poursuit dans la même veine : « On n'achète pas ce truc tel qu'on nous le vend [...] On nous vend un objet exubérant et on a des mélodies qui sont pas très bonnes, qui sont pas originales du tout. »  

L'animateur du podcast conclut quant à lui: « C'était vraiment presque pénible d'écouter ce disque plusieurs fois. [...] J'ai pas trouvé de porte d'entrée, ce disque m'a laissé complètement à l'extérieur avec une certaine dose d'agacement. Évidemment, j'ai pensé à Xavier Dolan, mais qui parfois a du talent, lui. » 

Source: La Clique du Plateau · Crédit Photo: Instagram