Nouvelles : Ils prétendent être contaminés par le coronavirus et aspergent des produits dans un Walmart

Ils prétendent être contaminés par le coronavirus et aspergent des produits dans un Walmart

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

La police de Joliet, en Illinois, a indiqué que deux suspects étaient entrés dans un Walmart avec une pancarte annonçant "J’ai le coronavirus" pour ensuite pulvériser une substance alors inconnue sur des milliers de dollars de nourriture et de marchandises.

Selon ce que la police de Joliet a révélé dans un communiqué de presse, l’incident se serait produit dans un Walmart au cours de l’après-midi du dimanche 2 février.

Les suspects ont détruit des produits pour une valeur totale de 7 300 $US et Walmart affirme avoir dû dépenser pour plus de 2 400 $ afin de nettoyer le gâchis. 

La substance contenue dans l'aérosol a plus tard été identifiée comme étant du Lysol, un désinfectant commun d’aérosol.

Tony Prokes, un témoin qui a assisté à la scène, a expliqué à ABC 7: "Il disait à tout le monde la même chose, qu’il les protégeait du virus. Ce n’est pas vraiment une bonne idée de faire des blagues aux gens de cette façon. Les gens vont avoir peur".

Les autorités affirment que deux suspects ont été impliqués dans l’incident, bien que l’un d’eux a davantage attiré l’attention, puisqu'il portait un masque chirurgical jaune et qu'il avait une pancarte collée dans son dos qui disait: "Attention: J’ai le coronavirus".

La police a tenu à rassurer la population en précisant que personne n’avait été réellement exposé au virus.

Des photos des caméras de sécurité du magasin ont été publiées par la police mardi et les autorités ont annoncé qu’ils avaient identifié les suspects mercredi. Les deux individus sont décrits comme étant des hommes blancs dans la vingtaine.

L’incident survient alors que le nouveau coronavirus, qui a pris naissance à Wuhan, en Chine, à la fin de 2019, cause beaucoup d'inquiétude aux quatre coins de la planète. La maladie a tué jusqu'ici plus de 500 personnes, en plus d'avoir infecté des milliers d’autres individus et de s'être propagée dans plusieurs pays à l’extérieur de la Chine, dont le Canada et les États-Unis.

L’épidémie a évidemment inspiré plusieurs blagues de mauvais goût à des internautes, dont un incident impliquant un vol du Canada à la Jamaïque, où un Canadien à bord de l’avion aurait prétendu qu’il était contaminé par le virus, ce qui aurait incité le vol à faire demi-tour.

Le mauvais blagueur nommé James Potok avait déclaré par la suite auprès de Global News: "Je cherchais à obtenir une vidéo virale. Il m'a semblé que c’était de mauvais goût, avec le recul."

Potok a été accusé de méfait et de manquement à un engagement.

Aucune arrestation n'a encore été effectuée en ce qui concerne l'incident survenu au Walmart, mais la police a fait savoir que les deux suspects devraient être appréhendés d'ici peu de temps.

Source: Global News · Crédit Photo: Capture d'écran