Nouvelles : Ils traînent leur chienne sur 25 km et la tuent, puis s'en sortent avec une amende

Ils traînent leur chienne sur 25 km et la tuent, puis s'en sortent avec une amende

Une décision qui fait réagir.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,684 4.7k Partages

Au début de l'année, une femme a retrouvé le corps mutilé d'une chienne sur un quai. Le vétérinaire de l’association de protection animale « Les oubliés de Saint-Béart » a examiné l'animal et il a pu confirmé que la chienne avait été traînée sur le bitume sur une longue distance. 

Une enquête a été ouverte a la police a pu retrouver les propriétaire de la chienne, nommée Nikita Entendue, qui ont dit qu'il s'agissait d'un accident. 

La maîtresse de la chienne a révélé qu'elle était accompagnée de son ex compagnon après une soirée très arrosée et qu'ils sont partis de Grisolles en voiture pour se rendre à Montauban pour aller dans un restaurant. Mais la laisse de la chienne serait restée coincée dans la porte de la voiture. Pendant 25 km, le couple a traîné la pauvre bête « sans réaliser » qu'elle n'était pas montée dans la voiture, selon leur version des faits. Un automobiliste leur a finalement signalé la chienne. Plutôt que de la transporter chez un vétérinaire, ils ont abandonné le corps mutilé et ont poursuivi leur soirée comme si rien ne s'était passé. 

Le corps à la peau râpée de la chienne sur les berges du Tarn, à Montauban, en France. Elle avait « les muscles rongés par le bitume », les os usés. L'histoire avait ému des milliers d'internautes. 

« Nous prenons très au sérieux cette affaire. Le parquet de Montauban avisera en fonction des résultats de l’enquête pour les poursuites pénales », avait indiqué ,le responsable de la compagnie de gendarmerie de Montauban à 20 minutes à ce moment.

Le juge a finalement rendu sa décision. La thèse de l'accident a été retenue. Le geste aurait été « non intentionnel », a-t-on appris de plusieurs sources médiatiques, vendredi. 

La peine sera donc... une amende de 300 euros! Le couple ne sera pas condamné à un séjour en prison ou à des travaux communautaires. Et ils pourront ravoir un animal de compagnie sans problème. 

Les organismes de défense de droits des animaux ont été outrés de cette décision et ils ont la ferme intention d'aller en appel pour faire renverser le verdict. Ils souhaitent une peine plus sévère à l'endroit de la maîtresse de Nikita et de son ex compagnon. Selon eux, il s'agit bel et bien d'un « acte de cruauté ».

Une pétition avait été lancée pour réclamer justice pour Nikita. Une image montrant l'état de la chienne quand elle a été trouvée a aussi été diffusée. On comprend pourquoi l'histoire a choqué en la voyant. 

Partager sur Facebook
4,684 4.7k Partages

Source: 20 minutes · Crédit Photo: Capture d'écran