Nouvelles : L'écureuil géant de l'Inde a un pelage complètement hors du commun

L'écureuil géant de l'Inde a un pelage complètement hors du commun

Il est trop mignon!

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

L'Inde abrite une espèce d'écureuil complètement hors du commun: l'écureuil géant, également appelé écureuil malabar. Ce dernier est doté d'un pelage extraordinaire qui va sans doute vous intriguer au plus haut point.

C'est le site web d'informations et de divertissement Le Démotivateur qui rapporte cette nouvelle qui risque de fasciner tous les amoureux de la nature et des animaux extraordinaires qu'elle abrite. En effet, on vient d'apprendre l'existence d'un écureuil géant en Inde aussi appelé écureuil malabar. Il possède un pelage très particulier. Wikipédia indique qu'il «quitte rarement les arbres et qui a besoin de grands arbres abondamment ramifiés pour la construction des nids». C'est donc tout un événement lorsqu'il montre le bout de son nez.

Selon les informations de Wikipédia, «la longueur de la tête et du corps de l'adulte varie autour de 35 cm et la longueur de la queue est d'environ 60 cm soit près d'un mètre en tout pour un poids adulte de 2 kg en période faste. Le pelage a un schéma de couleur bicolore (et parfois tricolore) très visible. Les couleurs concernées peuvent être le beige-crème, le chamois, le fauve, la rouille, le brun ou même le noir pangaré. Les parties inférieures et les pattes antérieures sont en général de couleur crème tandis que la tête peut être brune ou beige, mais il y a une tache blanche distinctive entre les oreilles». Autrement dit, il en met plein la vue à tous ceux qui croisent son chemin.

Une chose est certaine, toutes ces images donnent envie de partir à sa découverte pour voir son pelage somptueux de nos propres yeux et quelque chose nous dit qu'on n'est pas les seuls à qui cette idée a traversé l'esprit.

Vous pouvez le voir en action dans son élément naturel ci-dessous,

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Démotivateur · Crédit Photo: Courtoisie