Nouvelles : L'État refuse les prestations d'invalidité à une jeune femme de 22 ans atteinte du cancer.

L'État refuse les prestations d'invalidité à une jeune femme de 22 ans atteinte du cancer.

Une véritable honte.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,237 1.2k Partages

C'est le genre d'histoire qu'on a complètement du mal à comprendre, une jeune femme de 22 ans atteinte d'un cancer n'est pas assez malade pour bénéficier de prestations d'invalidité.

C'est Metro News qui rapporte cette nouvelle qui nous choque profondément. Au Pays de Galles, une jeune femme de 22 ans atteinte d'un cancer n'est pas assez malade pour bénéficier de prestations d'invalidité. D'après les dires de l'assurance maladie, "elle ne serait pas assez malade pour en bénéficier". Des propos aberrant alors qu'elle est atteint présentement d'un cancer de niveau 4.

Metro News rapporte qu'elle est atteinte du lymphome de Hodgkin qui est selon Wikipédia "un type de lymphome (cancer du système lymphatique) caractérisé par la présence de grandes cellules atypiques, les cellules de Reed-Sternberg". C'est un véritable chemin de croix pour Paige Garatt qui a tout d'abord reçu un mauvais diagnostic de la part de ses médecins explique Metro News. En effet, elle avait été diagnostiqué simplement avec une infection à la poitrine et de l'eczéma alors qu'elle souffrait d'un cancer.

Le problème c'est qu'en raison de cette erreur, elle n'a pas pu bénéficier des prestations d'invalidité qui auraient pu lui être bien utile relate Metro News.  En effet, la jeune femme de 22 ans a besoin d'aller trois fois par semaine à l'hôpital et parfois elle est tellement dans un état de fatigue extrême qu'elle ne peut pas s'y rendre en transport en commun et elle est obligé de prendre un taxi. Celui qui revient assez cher, un coût qui aurait pu être couvert par ces fameuses prestations d'invalidité.

Heureusement, elle a pu recevoir de l'aide de la part d'un travailleur social après un très long moment sans pouvoir être dédommagé, celui qui a permis de toucher ses prestations d'invalidité. Le travail acharné de cette personne a pu lui permettre de vivre mieux sa maladie et de s'en sortir, cela lui a donné un grand espoir alors qu'avant elle se sentait complètement démunie.

L'organisme responsable de répartir les prestations d'invalidité s'est excusé pour cette erreur monumentale et a expliqué pour se dédouaner que parfois il peut y avoir des erreurs en raison du grand nombre de demande et du grand nombre de fraudeurs.

Partager sur Facebook
1,237 1.2k Partages

Source: Metro News · Crédit Photo: Paige Garatt