Nouvelles : L'interdiction de la burqa en France jugée «discriminatoire» par le Comité des droits de l’Homme de l’ONU

L'interdiction de la burqa en France jugée «discriminatoire» par le Comité des droits de l’Homme de l’ONU

La loi porterait atteinte à la liberté religieuse et serait discriminatoire.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,385 2.4k Partages

Les experts de l'ONU prétendent que la loi sur la burqa qui avait été adoptée en France en 2010 porterait atteinte à la liberté religieuse et qu'elle serait discriminatoire.

Selon ce que rapporte La Croix, il semblerait que "plusieurs sources' indiqueraient que le Comité des droits de l’Homme de l’ONU se positionnera en défaveur de la loi française sur la burqa, car leurs constatations auraient établi que cette loi "porterait atteinte à la liberté religieuse et créerait une discrimination".

C'est suite à de deux requêtes provenant de femmes qui ont été verbalisées pour ne pas avoir respecté la loi que cette dernière a été soumis à l'étude par le Comité des droits de l'Homme de l'ONU.

Ce n'est pas la première fois que ce comité doit se pencher sur cette question délicate, car rappelons que cet été, celui-ci avait dû rendre des "constatations" sur l'affaire Baby Loup, une histoire qui avait fait couler beaucoup d'encre suite au licenciement d’une puéricultrice voilée par une crèche associative.

À la différence de l'affaire Baby Loup qui était une cassation, voilà que cette fois-ci, le Comité des droits de l'Homme de l'ONU doit cibler directement la loi de 2010.

Cette "constatation" de comité risque à nouveau de beaucoup faire jaser, car la loi de 2010 se trouve déjà au coeur de plusieurs discussions musclées. En effet, de nombreux responsables en France réclament un durcissement de la loi et on peut deviner que la position du Comité des droits de l'Homme de l'ONU suscitera certainement de nombreuses réactions.

Parmi ceux et celles qui risquent de réagir vivement quant à cette annonce, on y retrouve notamment Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat. L'homme qui fait partie du club de réflexion Force républicaine, une association qui propose de transformer cette infraction, simple contravention, en délit, affirme: "Il y a des lieux en France où la loi sur le port du voile intégral est si peu appliquée ou si peu contraignante que l’homme le plus recherché de France se sent en sécurité quand il est couvert par un vêtement pourtant interdit".

Dans l'éventualité où la "constatation" de l'ONU mettrait le feu aux poudres, il faudra alors s'attendre à ce que cela produise une onde de choc, compte tenu qu'en Europe, de nombreux pays ont déjà adopté des lois se positionnant contre la burqa. Parmi les pays qui ont déjà emprunté cette voie, on y retrouve la Belgique, l’Autriche et le Danemark.

Gageons que nous n'avons vraiment pas fini d'en parler...

Partager sur Facebook
2,385 2.4k Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie